Modes d’hébergement touristique: « Diversité ne veut pas dire iniquité », déclare J.C Bouissou

Nous reproduisons dans son intégralité le discours du ministre du Tourisme, Jean-Christophe Bouissou, prononcé ce matin à l’ouverture du 17ème Salon du Tourisme.

C’est toujours un très grand plaisir que de présider, avec vous, à l’ouverture du salon du tourisme. Nous en sommes, aujourd’hui, à la 17ème édition et le succès est toujours au rendez-vous si j’en crois le nombre de professionnels qui, dans leurs stands, proposent autant d’opportunités de découverte de nos îles.

La politique sectorielle du tourisme de la Polynésie française 2015-2020 est aujourd’hui en marche. Elaborée en concertation avec vous, les acteurs locaux, elle a été approuvée par le CESC et l’Assemblée de Polynésie française en 2016.

Ensemble, nous travaillons maintenant à sa mise en œuvre. Nous avions identifié le besoin de réformer la gouvernance, de mieux organiser la concertation entre les pouvoirs publics et les acteurs du terrain. C’est un sujet important sur lequel nous avons travaillé. De nombreux professionnels ont été consultés et, dès cette année, nous  inaugurerons nos premiers Pôles locaux de Développement Touristique.

Ces structures locales permettront aux élus, administrations et professionnels de se retrouver pour proposer et construire, en partenariat avec le Pays, le développement touristique de leur île, pour mettre en place de nouveaux produits, valoriser les sites remarquables ou encore adapter les infrastructures.

Au niveau central, un comité de pilotage de la stratégie du tourisme et un observatoire du tourisme favoriseront les échanges et la concertation entre opérateurs touristiques et décideurs publics.

Pour réussir, nous devons conjuguer nos énergies et nos idées. Nous devons poursuivre cette belle progression qui ne se dément pas depuis 2014. Cette année là, nous avons attiré 180 600 touristes et quelque 211 988 visiteurs, si nous tenons compte des croisiéristes. En 2015, nous en avons reçu 1,8% de plus et l’année 2016 s’annonce encore meilleure.

Selon l’ISPF, sur les 5 premiers mois de cette année, la fréquentation touristique est en hausse de 9% par rapport à 2015 et les nuitées en hébergement payant progressent de presque 3% sur la même période.

L’hébergement de Tahiti Et Ses Îles c’est une diversité d’offres où chaque touriste trouve le type d’hébergement qui lui convient. Certains préfèrent le confort et les standards rassurants de l’hôtellerie de luxe, d’autres le charme de l’expérience de la vie polynésienne dans les pensions de famille. D’autres, enfin, ne veulent pas de services et préfèrent, c’est dans l’air du temps, la location d’un appartement ou d’une maison. Pour chaque mode d’hébergement, il y a une catégorie particulière de touristes et l’élargissement de notre offre nous permet de capter une nouvelle clientèle et, donc, d’accroître notre fréquentation. Cette diversité est donc une très bonne chose.

Mais diversité ne veut pas dire iniquité. Le gouvernement, c’est son rôle, doit veiller à ce que toute concurrence s’exerce loyalement et dans la transparence.

J’ai été sensible aux arguments des représentants de la petite hôtellerie familiale concernant les locations, souvent de particuliers, qui s’exercent sans déclaration. Il est juste que la charge de l’impôt, qui sert à développer nos infrastructures publiques et à rendre notre destination plus attractive, soit supportée de manière équitable par tous ceux qui tirent des revenus de l’activité touristique.

J’ai demandé à mes services de préparer une règlementation qui tienne compte de l’évolution des modes d’hébergement. Les consultations ont eu lieu et ce texte sera soumis à l’examen de l’Assemblée de la Polynésie française avant la fin de l’année.

Notre petite hôtellerie familiale, c’est notre personnalité, notre outil de différentiation, notre marque de fabrique. Elle est en phase avec notre positionnement stratégique « Nature Humaine » et contribue fortement au rayonnement de la destination « Tahiti & ses Iles ». Nous devons continuer à la faire vivre et à la développer.

C’est pourquoi, pour le budget de l’année 2017, je proposerai au gouvernement de porter à 30 millions la subvention à l’association des Hôtels de Famille de Tahiti & ses Iles et de renforcer le budget du service du tourisme en faveur de l’accompagnement et de la professionnalisation des propriétaires et gérants de pensions.

Nos patrimoines culturels et naturels sont les deux piliers qui portent notre identité touristique. Ce lien particulier qui relie l’Homme à la Nature en Polynésie, Tahiti Tourisme l’a valorisé sur tous nos marchés avec la campagne « Embraced By Mana ». Nous devons aussi en assurer la déclinaison locale.

Au-delà du travail réalisé pour promouvoir la destination Tahiti Et Ses Îles à l’international, en vue d’augmenter la fréquentation touristique, j’ai demandé à Tahiti Tourisme de s’engager plus avant dans la promotion du tourisme intérieur. Le salon du tourisme en est un des exemples. Il permet à nos résidents de découvrir toutes les facettes de Tahiti Et Ses Îles, en bénéficiant de prix très attractifs.

Dans cette même envie de faire découvrir nos richesses touristiques à la population locale, nous avons engagé un partenariat avec la société Polypress pour la publication d’un magazine trimestriel totalement dédié au tourisme en Polynésie française : « Honuatere ». Le numéro 2 vient tout juste de sortir et est à votre disposition sur ce salon.

Prochainement, nous engagerons une campagne de sensibilisation à l’importance du développement du tourisme pour notre économie et, surtout pour notre population. Le tourisme, ce n’est pas seulement mon affaire, à moi, ministre du tourisme, ce n’est pas seulement votre affaire à vous, professionnels. C’est l’affaire de tous les habitants de ce Pays. De cette prise de conscience dépendent notre réussite et le succès de notre destination.

Je ne vous l’apprendrai pas à vous, professionnels : le tourisme, c’est avant tout une affaire de passion et de partage. Passion pour notre culture, pour notre nature, passion pour notre Pays, que nous partageons sans compter avec nos visiteurs.

Merci à Tahiti Tourisme, merci à vous tous d’être là aujourd’hui, Air Tahiti, pensions de famille et prestataires. Merci de ce que vous faites pour faire de chaque séjour dans notre belle Polynésie un moment unique, exceptionnel, inoubliable.

Je suis heureux de déclarer, en votre présence, ce 17ème salon du tourisme, ouvert.

Bonne journée à tous

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close