Moruroa plus que jamais sous surveillance

Le système rénové de la surveillance géomécanique de l’atoll de Moruroa, dénommé Telsite 2 (télésurveillance de site), a été inauguré mercredi 20 juin 2018.

Cette cérémonie symbolique s’est déroulée en présence de représentants de l’Etat et du Pays, et notamment celle du contrôleur général des armées en mission extraordinaire Paul Fouilland, chargé de mission Telsite 2. Parmi l’assistance figuraient également le Délégué à la sûreté nucléaire et à la radioprotection pour les installations et activités intéressant la défense (DSND), des représentants du commissariat à l’Énergie atomique et aux Énergies alternatives (CEA) ou encore des entreprises ayant travaillé sur le projet.

Le chantier est arrivé à son terme selon le planning prévu, ce qui a permis de prononcer sa mise en service initial dès le vendredi 23 février 2018.

TELSITE 2 va fonctionner en parallèle de l’ancien système pendant quelques mois, afin de terminer son calibrage et sa mise au point finale. Sa mise en service opérationnel (MSO) est d’ores et déjà programmée pour le jeudi 23 août 2018. Ce système repose sur un réseau de capteurs sismiques de surface et en profondeur (disposé dans des puits), pour ce qui concerne le phénomène d’effondrement soudain d’un bloc de falaise. A ce jour, peut-on lire dans le dossier de presse, « l’évolution géomécanique mesurée montre un ralentissement progressif du mouvement depuis la fin des essais. Ce mouvement reste cependant mesurable, il est donc nécessaire de poursuivre la surveillance ».

Il s’agit là  d’un chantier exemplaire, qui permet d’assurer la continuité de la surveillance géomécanique, garantissant ainsi la sécurité des habitants de l’atoll de Tureia et du personnel déployé à Moruroa.

Côté chiffres, précisons que plus de vingt entreprises ont été mobilisées sur le site, soit près de quatre-vingt personnes présentes en permanence sur le chantier. L’investissement totalise plus de 12 milliards de Fcfp. Durant les travaux, 370 tonnes de fret alimentaire ont été acheminées par voie maritime ou aérienne. Une bonne affaire pour la compagnie Air Tahiti qui a réalisé 142 vols, générant un chiffre d’affaires de 500 millions de Fcfp.

 

Télécharger l'article en PDF

Une pensée sur “Moruroa plus que jamais sous surveillance

  • 22 juin 2018 à 6 h 56 min
    Permalink

    y a rien a surveiller le menteur a parlé

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close