Musique : Marquis de Sade, le temps perdu se rattrape enfin

En tout, il y aura eu trente-six ans d’attente pour ces quelques mots, « bonsoir Rennes, nous sommes les Marquis de Sade« , prononcés sans coup férir au début d’un concert. Et voici donc gravée sur disque cette soirée déjà culte du 16 septembre dernier au Liberté, à Rennes. Marquis de Sade n’a rien perdu de sa magie noire et rock.

La voix profonde de Philippe Pascal fait toujours vibrer les murs et les sens, réminiscence de ces quatre années et deux albums ensemble, de 1977 à 1981. Fers de lance de la scène rennaise, réponse française à Joy Division ou Talking Heads, Frank Darcel, fondateur de Marquis de Sade, engagé depuis en politique à Rennes pour défendre l’identité bretonne, a une autre définition.

Pourtant, chacun avait reconstruit sa vie, parfois loin de la musique. Pour un groupe séparé sur fond de désaccord, il a fallu mettre les choses au point avec beaucoup de questions à trancher, notamment le « sens » de leur musique aujourd’hui, ou encore la question de la nostalgie. Même si au final, « il n’y a pas de calcul » affirme Frank Darcel.

La réponse est simple : oui, la musique et la rage intérieure de Marquis de Sade ont encore un sens. La scène les appelle à nouveau, avec peut-être quelques nouveaux (…)

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close