Musique : Petit Fantôme, miracles pop

Quand on lui demande la couleur de son projet, Pierre Loustaunau y va tout droit : « C’est vraiment de la pop music, avec des codes assez basiques« .

Petit Fantôme, c’est une éclaircie en pleine grisaille, une musique dans laquelle créateur et récepteur sont emportés dans le même élan. « Vu que ma musique me sert un peu de catharsis, c’est un peu la libération de la parole, explique-t-il, elle déborde de moi« .

Ce premier album vient de loin ; Petit Fantôme a commencé à faire parler de lui il y a dix ans, avant de partir sur les routes avec François And The Atlas Mountains. Le projet, sensible et délicat, a quelque chose à voir avec l’environnement familial. Son père avait un groupe à Mont-de-Marsan dans les années 1980, Madame Bovary, et du coup Pierre a « grandi dans les vinyles« , écoutant Joy Division, New Order, les Beatles, les Flaming Lips…

Au Pays Basque il y a ce côté simple : je vais faire des randonnées, je vais à la plage, je pense que ça me protège d’être là-bas

Des Beatles au rock psychédélique, de la new wave à la surf music, c’est une musique d’instinct, fabriquée dans une maison du Pays Basque. Pierre Loustaunau y trouve un équilibre vital qui se retrouve dans Petit Fantôme.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close