Né de mère porteuse quatre ans après la mort de ses parents

Le fils d’un couple de Chinois, morts dans un accident de voiture, est né de mère porteuse en décembre dernier après une longue bataille juridique menée par les grands-parents.

Il s’appelle Tiantian («Sucré-sucré» en chinois). Il est né le 9 décembre 2017 en Chine, soit quatre ans après la mort de ses parents, Shen Ji et Liu Xi, rapporte cette semaine le quotidien chinois Xinjingbao . Mariés depuis deux ans, les parents de l’enfant ont perdu la vie en mars 2013 dans un accident de voiture. Ils avaient entrepris des démarches pour une fécondation in vitro et avaient prévu, quelques jours avant leur mort, l’implantation d’embryons.

Les quatre grands-parents ont alors commencé un long processus devant les tribunaux afin d’obtenir les embryons fertilisés dans un hôpital de Nankin, situé à l’est du pays. Après un premier échec, la cour de Wuxi a affirmé «que les embryons laissés par Shen et Liu portent la mémoire de leurs parents et peuvent apporter de la consolation émotionnelle». Une fois l’accord donné, les grands-parents ont dû affronter d’autres difficultés: récupérer les embryons et trouver une mère porteuse alors que la gestation pour autrui est illégale en Chine.

«Il sourit tout le temps»

Ils ont dû se rendre au Laos. «Nous avions d’abord pensé à un transport par avion, mais les compagnies aériennes ont toutes refusé d’acheminer le flacon d’azote liquide dans lequel se trouvaient les quatre embryons», a raconté au quotidien Xinjingbao un spécialiste de la gestation pour autrui qui est venu en aide aux deux familles.

Les embryons ont finalement été transportés par la route. La mère porteuse laotienne est ensuite venue accoucher en Chine. En décembre dernier, le petit garçon voit finalement le jour. «Il sourit tout le temps. Il a les yeux de sa mère mais il ressemble plutôt à son père», a déclaré au journal l’une des deux grands-mères. Le nourrisson est resté deux semaines à l’hôpital, le temps de réaliser (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close