Nike rattrapé par Metoo – Tahitinews

Nike rattrapé par Metoo

Le monde de l’entreprise aurait-il enfin trouvé son affaire Weinstein ? En l’espace de deux mois, onze hauts dirigeants de Nike ont quitté le groupe, à la suite d’une enquête interne portant sur le harcèlement sexuel et moral au travail.  

Tout a commencé avec la diffusion par des salariés de l’équipementier américain d’un sondage interne, révélant des abus et de fortes inégalités entre les hommes et les femmes en matière de promotions.

Le n°2 éjecté pour « comportement inapproprié »

Mi-mars, une première tête tombe, celle du numéro 2 du groupe, Trevor Edwards, dauphin désigné du CEO, Mark Parker. A l’époque, le groupe refuse de faire le lien entre ce départ précipité et d’éventuels comportements inappropriés. Il n’empêche, en 25 ans chez Nike, cet Afro-Américain au physique athlétique, s’est fait une sacrée réputation, notamment en ayant pris l’habitude d’humilier publiquement ses subordonnés.

Depuis, c’est le grand déballage à effet hémorragique: dans la foulée, le bras-droit d’Edwards, le vice-président de la branche Footwears ou encore le patron « diversité et inclusion » de la marque ont annoncé leur départ.

Nike était admirée pour ses messages d'émancipation de la femme grâce son célèbre slogan "Do it Yourself". (Ici, la collection Chrome Blush de Nike)Nike était admirée pour ses messages d'émancipation de la femme grâce son célèbre slogan "Do it Yourself". (Ici, la collection Chrome Blush de Nike)

Nike était admirée pour ses messages d’émancipation de la femme grâce son célèbre slogan « Do it Yourself ». (Ici, la collection Chrome Blush de Nike)

Courtesy of Nike

Publiés dans la presse américaine, les témoignages, révélateurs d’une culture d’entreprise « toxique » et profondément « machiste », font froid dans le dos. Au New York Times, une employée a par exemple confié s’être fait traiter de « salope stupide » par son supérieur sans qu’il ne soit jamais sanctionné, malgré la dénonciation de ces faits à un service des ressources humaines visiblement inerte.

Un impact financier minime

Pour l’in…Lire la suite sur L’Express.fr

Nike rattrapé par #Metoo
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close