Nomination de H. Teanotoga: le ministre parle « d’attaques infondées »

 

Les syndicats A Tia I Mua et CSTP-FO ont choisi, mardi, de s’élever contre la nomination de certains chefs de service en remettant en question leurs compétences techniques. Ils lancent ainsi une cabale contre les cadres dirigeants de l’administration, et notamment la directrice des ressources marines et minières, fraichement nommée.

Il est important toutefois de rappeler que la nomination des chefs de service de l’administration territoriale relève exclusivement des prérogatives du Conseil des ministres. Celui-ci a décidé de nommer Madame Hinano Teanotoga à la fonction précitée, pour une prise de fonction au 22 août 2016.

Diplômée de l’Ecole supérieure de Gestion et de Commerce Extérieur (BAC+4), la nouvelle directrice a, par ailleurs, récemment été admise à un examen de l’administration pour accéder au grade de conseiller des services administratifs du cadre d’emplois des attachés d’administration de la fonction publique. Son expérience professionnelle est également éloquente puisqu’elle a assumé des charges de chef de service de l’administration et a également œuvré au sein de différents cabinets ministériels en qualité de conseillère et directrice de cabinet.

Madame Teanotoga n’a pas démérité, tant sur le plan de l’acquisition de compétences techniques que sur celui de son engagement à servir les Polynésiens. C’est la raison pour laquelle le gouvernement souhaite manifester son incompréhension quant aux attaques infondées dont fait l’objet cette jeune femme, polynésienne, diplômée et expérimentée, au lendemain de sa nomination. Ses qualités managériales lui permettront de mobiliser les experts, les cadres et les agents administratifs de la Direction et de mettre en œuvre un service public de qualité au bénéfice de nos populations, ce qui reste la priorité absolue du Gouvernement.

Le ministre en charge de l’Economie bleue, Teva Rohfritsch, précise qu’il fera un bilan des actions conduites avec la direction des ressources marines en fin d’année. Pour l’heure, il demande aux syndicats de laisser la nouvelle équipe faire ses preuves et de travailler ensemble dans le but de faire avancer tous les dossiers en instance au bénéfice des pêcheurs, des perliculteurs, des aquaculteurs, et de tous les acteurs du secteur des ressources marines, secteur que la nouvelle directrice maîtrise parfaitement pour les avoir coordonnés lorsqu’elle était en fonction au sein du cabinet ministériel.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close