Notre-Dame-des-Landes : les opposants demandent du temps pour libérer la route des chicanes

 

La « route des chicanes » à Notre Dame-des-Landes en Loire-Atlantique, sera-t-elle bientôt libérée comme le réclame le gouvernement ?

Après la décision d’annuler le projet d’aéroport  mercredi 17 janvier, ce dernier a donné jusqu’au printemps aux opposants au projet d’aéroport pour évacuer la ZAD. En revanche, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, a réclamé, jeudi 18 janvier, la libération des routes d’accès d’ici « la fin de la semaine prochaine », précisant qu’il préférait le faire « par la discussion et la négociation » plutôt que par la force.

franceinfo s’est rendu sur cette très symbolique « route des chicanes », sur la D281, qui traverse Notre-Dame-des-Landes sur 3 km. Les opposants veulent bien libérer la route, mais ils réclament du temps.

Arrêt sur un carrefour de Notre-Dame-des-Landes non loin de la ZAD. Dominique habite la commune, mais il ne passe jamais sur la D281. « Non, non, je n’y vais pas », indique-t-il, tout en espérant que cette route « soit dégagée » car, dit-il, « le combat est gagné, il faut laisser la place ».

« La route des chicanes », baptisée ainsi en raison du nombre d’obstacles qui la jonchent, est une portion de la route départementale 281. Depuis 2012, elle est au coeur des tensions autour du projet d’aéroport. Elle n’est pas fermée à proprement parler, mais il est difficile de circuler. (…)

 Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close