« Nous sommes bien sur la voie du redressement durable », annonce l’élue RMA Armelle Merceron

 

L’examen du projet de délibération portant modification n°3 du Budget général et les budgets des comptes spéciaux pour l’exercice 2017 a, sans aucun doute, constitué le « gros morceau » des dossiers figurant à l’ordre du jour de la séance extraordinaire, ce mardi 22 août, à l’assemblée de la Polynésie française. 

S’agissant du troisième collectif de l’année, voici l’analyse fine de la représentante RMA, Armelle Merceron.

La gestion rigoureuse du budget et les efforts de relance économique ont permis le redressement des comptes publics et de bénéficier une aisance financière. En effet, l’exécution du budget 2016 s’est soldée par un résultat excédentaire de 6,798 milliards de francs qui a permis, dans un premier temps de faire face aux dépenses imprévues causées par les intempéries du début 2017, et aujourd’hui de réinjecter 5,307 milliards dans le circuit économique et social ; ceci sans remettre en question la politique de désendettement et la qualité de nos comptes au regard des exigences des financeurs extérieurs.

Nous sommes bien sur la voie du redressement durable, les indicateurs le prouvent : niveau de croissance du PIB jamais atteint depuis 10 ans, reprise progressive des investissements privés, de la consommation et des exportations. Nous voudrions tous que l’indice l’emploi progresse plus vite : pourtant il a augmenté sur les 12 derniers mois de +2,8% contre -0,1% de 2012 à 2016. Il faut cependant avoir à l’esprit que, dans un cadre juridique marqué d’une part par des coûts salariaux élevés (hérités du passé) et une rigidité certaine face à des variations de conjoncture, la décision de recruter d’une entreprise privée est lourde de conséquences et les chefs d’entreprise y réfléchissent deux fois qu’une. Un signe pour apporter de l’optimisme : l’IEOM reconnait que l’indice du climat des affaires s’améliore, signe de la confiance retrouvée des chefs d’entreprise (niveau non atteint depuis 2017 !). Le niveau des embauches à toutes les chances de s’intensifier si nous gardons le cap de la bonne gestion, de la gestion réaliste et non des rêves fous et irréalistes, de la maitrise de la dépense publique vers des objectifs de développement durable et une correction des inégalités en matière de revenus.

Le collectif de ce jour consolide le mouvement vers ces objectifs ; relevons les éléments saillants de ce budget qui vont dans le bon sens :

    • 2,236 milliards de plus pour l’autofinancement des investissements publics, auxquels s’ajoutent des crédits complémentaires de l’Etat (FEI, Contrat de projet, ANRU)

    • L’enveloppe de crédits d’impôt pour la défiscalisation d’investissements privés (portée à 4,150 milliards) prêts à être lancés : pour la rénovation hôtelière, la réalisation du programme de construction navale pour la pêche (et là on jour sur les deux tableaux : le carnet de commande des entreprises polynésiennes et la modernisation de l ‘appareil de production de deux secteurs à fort potentiel – le tourisme et la pêche hauturière

    • Renforcement des mesures de soutien au développement des PME afin qu’elles se modernisent et soient plus compétitives et créent des emplois directs ou indirects chez leurs fournisseurs

    • Coup de fouet à l’agriculture par une réforme des aides

    • Avec cependant une interrogation sur le devenir de la production du coprah qui est en baisse (et autorise le prélèvement de 500 millions sur les crédits inscrits au BP 2017 pour la CSPC. Sur ce sujet, le Vice-Président a évoqué devant la commission l’intérêt à analyser sérieusement la situation de la filière Cocotier face aux alternatives possibles (huile vierge, eau de coco fraîche), au vieillissement des cocoteraies et au retour de la croissance des activités diversifiées dans les îles (petite hôtellerie, apiculture, aquaculture, …). Pouvez-vous nous en dire plus, Monsieur le ministre en charge de l’agriculture ?

    • Sur le plan des mesures à caractère social :

      • Résorption du déficit cumulé du RSPf pour 1,6 milliard, ramenant celui-ci à un solde de 1,1 milliard. Merci pour le CHPf qui bénéficiera de cette trésorerie supplémentaire du RSPf pour alimenter sa propre trésorerie exsangue. Cette mesure courageuse est aussi un préalable à la mise en place d’un régime d’assurance maladie unifiée des Polynésiens.

      • Augmentation de l’enveloppe des CVD a un niveau jamais atteint (selon ma mémoire) : 648 millions. De quoi donner de l’espoir et de l’expérience à nos jeunes diplômés.

      • Augmentation de l’enveloppe des aides à l’emploi et l’insertion, en particulier des CAE par augmentation des crédits du FELP. (rappel les CAE 2017 : 3 300 dont 50% dans les entreprises, 25 à 30% dans les communes 10% dans les administrations et 10% dans les associations. Le taux d’insertion à l’issue du « stage » est meilleur dans les entreprises, tout en restant insuffisant. Entre aide sociale légitime à un public éloigné de l’emploi et véritable dispositif d’insertion plus durable grâce à un accompagnement par la formation (CAE rénové), il faudra sans doute affiner le dispositif.

      • Ouverture d’une AP pour le renouvellement de la flotte de bus à hauteur de 800 millions : c’était la réponse aux inquiétudes de Madame Vaiho, avant même qu’elle les exprime via les média.

Nous voyons à travers ce collectif que le gouvernement poursuit les objectifs de redressement. Nous sommes optimistes quand l’opposition a une vision pessimiste. Nous lui renouvelons sa confiance et le groupe RMA votera en faveur de ce collectif.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close