Nouveau litige foncier autour du motu Ahi de Moorea

Qui n’a pas rêvé de posséder son propre motu et d’y vivre à la manière de Robinson Crusoë ?

Mais entre le vouloir et le pouvoir, il y a tout un fossé que la justice va prochainement devoir combler.

C’est normalement le 30septembre 2015 que les magistrats de Papeete seront appelés à faire la lumière pour dire qui, des familles Handerson (descendants de Désiré Rere) ou Tarahu, est propriétaire du célèbre motu Ahi (l’île aux coquillages), situé face à la commune d’Afareaitu-Moorea.

Une bande de terre déjà très convoitée puisque quelques années auparavant, un autre occupant avait été expulsé des lieux manu-militari.

Teiki Pambrun, puisque c’est lui dont il s’agit, avait eu le mérite de créer un lagoonarium sur les deux hectares du site. Son seul tort, peut-être: en faire une belle attraction touristique dont les éloges de la clientèle internationale sont toujours visibles sur la toile…

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close