Nouvelle-Calédonie, ISEE : Rebond des arrivées de touristes au second trimestre 2017

Malgré l’écueil du 1er trimestre, la fréquentation touristique maintient son orientation à la hausse.
A l’inverse, l’activité de croisière est en repli ce trimestre.

Au second trimestre 2017, la fréquentation touristique souvent ralentie à cette période, est de nouveau en hausse, malgré un revers de cette tendance au trimestre précédent. L’orientation globale à la hausse avec laquelle le territoire avait renoué depuis la  n 2014, ne s’est normalement pas inversée. A l’inverse, l’accueil de croisiéristes est en repli (-9,3 %) par rapport au niveau particulièrement élevé atteint au deuxième trimestre 2016.
Un niveau d’affluence encore jamais égalé au 2ème trimestre
Au 2e trimestre 2017, 24 400 touristes ont séjourné sur le territoire, soit 1 850 de plus qu’il y a un an (+8,2 %). Cette progression doit certes être nuancée, puisqu’elle est rapportée au deuxième trimestre 2016 qui était alors en repli en glissement annuel. Toutefois, il s’agit là du niveau d’affluence au 2e trimestre le plus élevé que la Nouvelle-Calédonie n’ait jamais atteint.
Ce second trimestre rattrape ainsi le retard enregistré en début d’année, avec un pre- mier trimestre en repli de 3,2 %. En cumul depuis le début de l’année, les arrivées de touristes progressent au  nal de 2 % par rapport au premier semestre 2016.
Des touristes australiens en nombre ce trimestre
Ce trimestre, la croissance est principalement due à une recrudescence de la fréquentation touristique des pays voisins du Pacifique, Australie et Nouvelle-Zélande en tête, Wallis et Futuna et Vanuatu dans une moindre mesure. Deux tiers de la hausse de fréquentation enregistrée ce trimestre est due à ces pays visiteurs. Le tiers restant s’explique par les arrivées en provenance de métropole et des autres pays d’Europe.
Les touristes australiens sont venus en nombre au 2e trimestre : 5 940 soit 820 personnes de plus qu’en 2016 (+16,1 %). La période de congés scolaires et les jours fériés qui entourent le week-end de Pâques, en avril cette année, expliquent en grande partie cette hausse, occasionnant un report des séjours de touristes austra- liens de mars sur avril cette année, soit du premier vers le second trimestre. En cumul au cours du premier semestre, la fréquen- tation australienne a progressé de 3 % par rapport à la même période en 2016.
Le nombre de touristes néo-zélandais pro- gresse aussi, de 12,7 %, soit 250 visites supplémentaires. La fréquentation kiwi, avec 2 230 visiteurs, atteint aussi son plus haut niveau au 2e trimestre. Le même report mécanique de mars sur avril est constaté. Cependant, depuis le début de l’année la fréquentation kiwi progresse de 6 %.
Les efforts conjugués des opérateurs lo- caux vis-à-vis des deux clientèles voisines continuent de produire leurs effets.
La fréquentation régionale progresse éga- lement, mais dans une moindre mesure, à partir des îles de Wallis et Futuna (+130 personnes) et du Vanuatu (+45 personnes).
Les touristes viennent également plus nombreux en provenance d’Europe. Le nombre de visiteurs de France métropo- litaine est en augmentation de 5,7 % ce trimestre, et représente 6 750 voyageurs (+365). Cette progression gomme les niveaux moindres au cours des seconds trimestres des 3 dernières années, mais la fréquentation ne renoue pas encore tout à fait avec le point haut atteint au deuxième trimestre 2013. Les touristes métropoli- tains restent les plus nombreux à visiter le territoire au second trimestre, mais leur part diminue progressivement au pro t des clients australiens et néo-zélandais.
Par ailleurs, la clientèle en provenance des autres pays d’Europe, d’ordinaire peu nom- breuse sur le territoire, marque une pro- gression inhabituelle ce trimestre (+ 64 %, soit un gain de 275 voyageurs). Trois pays ont contribué à cette hausse ponctulle : le Portugal, la Norvège et la Pologne.

pe_tourisme2etrim17_1.pdf pe-tourisme2etrim17.pdf  (245.29 Ko)

 Source ISEE
www.ncpresse.nc
Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close