Nouvelle-Calédonie: le parc zoologique, une structure dynamique

La commission de l’Environnement de la province Sud, emmenée par son président Eugène Ukeiwé, a pu découvrir, le lundi 22 septembre, toutes les nouvelles réalisations du Parc Zoologique et Forestier et évoquer les projets à venir.

 

En seulement quelques années, le parc Zoologique et Forestier (PZF) a pris un sérieux coup de jeune avec la Vallée des endémiques, la réfection de la Maison de la nature qui accueille plusieurs expositions temporaires par an, la volière de la Grande Terre, l’aménagement du grand lac et la restauration de la forêt sèche sur 10 hectares. « La réalisation du parc à cagous, qui représente une infime partie de la superficie du parc, a considérablement changé son image auprès du public », précise Almudena Lorenzo, responsable de l’antenne territorial du Grand Nouméa.

Mises aux normes

En 2007 le parc lance « un plan d’impulsion » qui se décline sur plusieurs années afin de le positionner véritablement en tant que vitrine de la faune et de la flore terrestres calédoniennes. Une vraie réflexion est menée sur les infrastructures devenues, avec le temps, inadaptées et obsolètes. Les volières sont agrandies pour le confort des pensionnaires et réaménagées pour permettre aux visiteurs de s’approcher au plus près des animaux sans les déranger. La visite est organisée par zone géographique (Nouvelle-Calédonie, Asie-Pacifique, Afrique et Amérique). Un laboratoire de soins pour les animaux a été construit. Le lac et le vivarium ont connu, eux, un sérieux lifting.

Outil pédagogique

« Un parc zoologique a pour vocation d’informer, d’éduquer et de sensibiliser », rappelle Almudena Lorenzo. Les actions dans ce sens se sont multipliés : nourrissages pédagogiques, visites guidées pour les scolaires, journées portes ouvertes, événements comme la Fête de la musique ou la Nuit des musées, marchés bio, causeries, ateliers « mercredi nature », expositions temporaires interactives, festivités autour du 50e anniversaire du parc en 2012, etc. « Toutes les écoles du Grand Nouméa organisent des visites dans le parc. Nous essayons d’intéresser aussi les collégiens et d’en faire un outil pédagogique pour le secondaire. Nous sommes en train de signer une convention avec le Vice-Rectorat. » Un engouement qui s’explique par les nouveaux aménagements du parc.

Les touristes et les Calédoniens ne s’y sont pas trompés avec 98 400 visiteurs en 2013, contre 74 400 en 2006. «  Il y a eu un important travail accompli, notamment sur les espèces endémiques. Le parc Zoologique et Forestier est la vitrine du développement durable », se réjouit Eugène Ukeiwé, président de la commission Environnement de la province Sud.

La forêt dans la ville 

Lors de la visite du 22 septembre, les élus ont eu la primeur d’emprunter le sentier « La forêt dans la ville ». Une jolie balade qui permet, au cœur de l’espace urbain, de se sentir en pleine nature. Le parc a prévu également la réfection des différents chemins, qui datent des années 60. Une étude est actuellement en cours pour les rendre plus accessibles aux personnes à mobilité réduite. Une attention particulière sera apportée à l’esthétisme afin que ces chemins s’intègrent le mieux possible dans le paysage. Autre projet en réflexion : la réalisation du jardin botanique néocalédonien. Cet espace offrirait aux visiteurs un condensé des différents écosystèmes du territoire. Le parc n’a donc pas fini de nous surprendre et de nous séduire.

FLG/Province Sud Emilie Baptiste
Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close