Nuisances sonores à Faa’a: bientôt une taxe d’embarquement ?

Jeudi soir, les élus municipaux de Faa’a ont tenu un conseil extraordinaire.

Depuis 1965, cela fera plus de cinquante-deux ans que les différentes générations de conseillers municipaux qui se sont succédé demandent par délibération à l’Etat français et au Pays un soutien bienveillant pour les familles subissant les nuisances en tous genres de l’aéroport International de Faa’a.

Les différentes tentatives de la commune et du Pays pour instaurer une taxe d’aéroport ont été annulées par le tribunal administratif. Aujourd’hui, pour obtenir une compensation légitime des nuisances subies, les élus de Faa’a ont débattu sur plusieurs options: majoration de la patente liquidée par Aéroport de Tahiti, taxe sur le fret aérien, quote-part sur la taxe aérienne de l’Etat, taxe d’embarquement.

Après un long débat démocratique, c’est pratiquement à l’unanimité que les élus ont retenu la dernière option. Par exemple, la taxe à l’embarquement (code général des impôts – article 1559) est déjà en vigueur sur le territoire de la Corse depuis septembre 2012. Il appartiendra dans les jours à venir aux représentants de l’assemblée, au gouvernement du Pays et à l’Etat de considérer cette demande légitime en faveur du bien- être des familles de la ville de Faa’a.

Le service Communication.

Télécharger l'article en PDF

4 pensées sur “Nuisances sonores à Faa’a: bientôt une taxe d’embarquement ?

  • 30 septembre 2017 à 8 h 22 min
    Permalink

    Encore une taxe d’embarquement? On sait déjà, que les taxes d’aeroport de Faaa sont les plus hautes au monde et on ajoute maintenant une autre « taxe ». Il me semble, qu’on ne veut plus des touristes sur notre Fenua et on veut éviter ces gens qui nous apportent les sous pour vivre. A part de ça: Cette taxe vas ou? Dans la caisse de la mairie de Faaa ou chez les habitants pour acheter des fenêtres insonorisées? Et c’est quoi avec ceux, qu’ils ont construits leurs fares dans les 50 dernières années à côte de la piste de l’aeroport? Ils savent avant construction, qu’il y a du bruit des avions!

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 8 h 29 min
    Permalink

    J’habite juste en face de l’aéroport côté Punaauia fin piste, les avions qui se trouvent vers la BA190 émettent des bruits assourdissant à faire éclater la tête. Est ce l’échauffement de l’avion, celui ci reste sur place pendant environ 30mn ? Nos bébés pleurent. Ne peut on pas protéger ces bruits comme en France par des panneaux spéciaux antibruits, ns sommes à bout. Malade d’un cancer.

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 14 h 06 min
    Permalink

    Avant d’acheter et de’ construire une habitation près d’un aéroport , tout le monde save qu’il y aura des nuisances sonores, qu’un aéroport n’est pas silencieux…….Les avions à réactions ou à moteur turbocompressée font d’enorme Bruits……Ne venez pas vous plaindre par la suite des nuisances sonores …..L’aeroport Existe depuis 1965…Assumer vos bêtises , ne venez pas vous plaindre maintenant des bruits….
    Ne compter pas sur l’Etat pou améliorer votre habitation…..

    Répondre
  • 30 septembre 2017 à 22 h 07 min
    Permalink

    Il est évident que des taxes vont réduire les nuisances sonores…!
    Que l’on ne vienne pas dire qu’elles serviront à créer des infrastructure contre le bruit..?
    Le maximum est lors du décollage avec les gaz à pleine puissance et quant l’avion décolle…
    Alors les infrastructure il faut les monter en altitude…!!!
    Tout concourt à ramasser de l’argent sur le dos des voyageurs alors que l’aérien est bien trop cher, et à quoi servirait cette manne ?
    Certainement pas au bien être des citoyens !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close