Oui ou non à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie ? – Tahitinews

Oui ou non à la pleine souveraineté de la Nouvelle-Calédonie ?

Les signataires de l’accord de Nouméa sont parvenus dans la nuit de mardi à mercredi à un compromis sur la formulation de la question, étape majeure du processus de décolonisation. Dans moins de huit mois maintenant, les électeurs sur le Caillou, collectivité territoriale  contrôlée par la France depuis 1853, auront à répondre oui ou non à la question suivante posée.

Sans surprise, cette formulation, proposée par le Premier ministre Edouard Philippe, a fait l’objet de vives discussions entre les indépendantistes du Front de libération nationale kanak et socialiste (FLNKS) et les anti-indépendantistes du Rassemblement pour la Calédonie dans la République (RPCR), réunis à Matignon. Les premiers étant plutôt favorables à ce que l’on parle d’ « accession à la pleine souveraineté » conformément au terme employé dans l’accord de Nouméa.

Les seconds, en revanche, soutenaient eux l’inscription en toutes lettres du mot « France » ou « indépendance » pour éviter toute ambiguïté sur le terme de souveraineté. Selon la déclaration finale, les membres du comité de signataires considèrent que le « compromis est conforme aux principes de loyauté et de sincérité ».

 

A partir de la presse nationale

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close