Ouverture du premier Digital Festival Tahiti

 

Le ministre en charge du Numérique, Jean-Christophe Bouissou, et le vice-président, Teva Rohfritsch, étaient présents, jeudi matin, à la Chambre de Commerce, d’Industrie, et des Services et des Métiers (CCISM), à Papeete, afin d’assister à la cérémonie d’ouverture de la première édition du Digital Festival Tahiti.

Le Digital Festival Tahiti, qui se tiendra du 16 au 18 mars, a pour double objectif de sensibiliser le grand public au nouvel écosystème digital mondial, ainsi que d’en poser les bases en Polynésie française.

Quatre univers seront présentés à travers plusieurs ateliers et conférences : IoT & Vie connectée (domotique, objets connectés et réalité augmentée), IA & Robotique (humanoïdes, exosquelettes, et drones), Arts Numériques (espace 3d, jeux vidéo et autres arts numériques) et enfin Digital Business (magasins connectés, vision client 360°, m-paiement sans contact).

A cette occasion, une vingtaine de leaders mondiaux de leur secteur et des start-up de la FrenchTech partageront leur expérience avec le grand public, les professionnels et porteurs de projets. Parmi eux, SoftBank Robotics (le leader mondial en robotique), Ubisoft Montréal (un important studio de développement de jeux vidéo), Tink&Go NFC, et IBM Montréal, seront présents durant ce festival.

Lors de son intervention, Jean-Christophe Bouissou a indiqué à l’occasion de ce grand évènement du numérique dans le Pacifique insulaire, co-organisé par le Pays, l’Office des Postes et Télécommunications (OPT), et la CCISM, que le gouvernement avait la volonté d’accompagner la transition numérique, avec notamment la mise en place du Schéma directeur d’aménagement du numérique de la Polynésie française (SDAN-PF).

Le ministre a également souligné les opportunités commerciales que le numérique pouvait représenter pour les entreprises polynésiennes. Il a ainsi évoqué la mise en place du concours d’innovation numérique visant à encourager et soutenir la création, le développement et la mise sur le marché de projets numériques innovants ou d’intégration originale au contexte de la Polynésie française. Ce concours a pour objectif de développer de nouveaux produits ou services novateurs par leur contenu, leur procédé de réalisation, leur modèle économique ou leur expérience proposée.

Enfin, le ministre a exprimé son souhait de voir le Digital Festival être pérennisé, avec d’autres éditions de l’événement dans les années à venir. A l’ouverture de cette première édition, 1600 tickets d’entrée électroniques ont déjà été comptabilisés.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close