“Papeete de jadis et naguères”: pour que personne n’oublie…

“Papeete de jadis et naguères”, de Raymond Pietri et édité à 750 exemplaires par la Société des études océaniennes, vient de paraître.

L’ouvrage a été préfacé par le maire Michel Buillard et a bénéficié du soutien financier de la Ville de Papeete. “Cela va beaucoup apporter à la connaissance de notre histoire. C’est un passé qui nous enrichit”, a notamment confié le premier magistrat de la capitale.

Les éléments qui composent l’ouvrage ont d’abord été publiés en format bulletin, appelés BSEO, depuis 1991. Les tout premiers, sous le titre « À l’abordage du village de Papeete », BSEO W253, sont regroupés dans la première partie ; ceux de la deuxième partie sont regroupés sous le titre « Au temps des maires des cent premières années de la commune de Papeete (1890/1990) ». Le BSEO W305/306 (2006) a ainsi réuni les deux parties sous le titre de Papeete de jadis et naguères avec d’autres textes et auteurs.

Le Conseil dadministration de la SEO fait aujourd’hui le choix de donner suite à la demande des adhérents et des lecteurs en proposant de rééditer Papeete de jadis et naguères, cette fois en format livre. C’est une occasion de l’enrichir d’un index pour une meilleure présentation des personnalités citées.

De plus, cette version mettra davantage en relief le travail de son auteur, Raymond Vanaga Pietri, habitant de la Capitale, qui fut également membre du Conseil municipal de la Ville de Papeete.

Préface par Tavana Michel Buillard

“De Wilks Harbour à Hope Town puis Papeete, notre belle capitale trouve ici, sous la plume bien personnelle de Raymond Pietri, membre de l’Académie Tahitienne Fare Vana’a, le recueil écrit de son histoire.

Celle-ci bien que courte historiquement parlant, a été mouvementée. Choisie par l’Amiral Bruat comme capitale du Protectorat français en 1843, elle devient en 1890 la première des quarante-huit communes qui composent la Polynésie française à être organisée, soit seulement dix ans après l’annexion de Tahiti et ses îles.

Papeete a traversé des périodes difficiles dont elle est toujours sortie plus forte et plus solide, preuve en est la reconstruction après le bombardement du 22 septembre 1914.

Lorsque la Société des Etudes Océaniennes m’a proposé le projet d’éditer les écrits de Raymond Pietri, je n’ai pas hésité. Nous sommes certes issus d’une culture orale, mais l’écrit peut être le support de la parole éphémère et le remède à l’oubli.

Il s’agit là d’une contribution exceptionnelle à l’histoire de Papeete et au-delà, à l’histoire de la Polynésie française, d’un Polynésien, tantôt objectif, tantôt caustique, acteur lui-même de la vie de la commune.

Il s’est attelé à figer dans l’écrit la mémoire collective, ou plutôt à tisser ensemble les bribes des uns et des autres. Raymond Pietri trace le portrait des principales figures de l’histoire de notre pays, des premiers découvreurs aux missionnaires, avant de s’attarder sur la gestion municipale depuis l’édification de la commune.

Les maires successifs ont façonné la capitale. D’ambitieux chantiers se sont étalés sur plusieurs années : aménagement du réseau hydraulique, distribution de l’eau, édification du nouveau marché, extension du cimetière… et aujourd’hui assainissement des eaux usées avec l’inauguration de la station d’épuration Te Ora no Ananahi en septembre 2016.

Papeete est une ville qui n’a de cesse d’évoluer et de s’améliorer, même si comme le note Raymond Pietri, les gens oublient vite…”

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close