Paradise Papers: qu’allait faire Philippe Starck aux îles Caïmans ?

Le gigantesque bloc de briques rouges est planté au milieu du Puerto Madero, un quartier excentré à l’est de Buenos Aires, en Argentine. El Porteño est le nom de cet historique silo à grains sur les berges du Rio de la Plata. Nous sommes à la fin des années 1990 : le pays est en pleine récession. De nombreux travaux d’envergure, planifiés pour développer ce quartier portuaire en reconversion, sont alors interrompus.

C’est à cette époque qu’Alan Faena se met en tête de racheter le silo à grains. Le styliste argentin de renom souhaite y aménager un ambitieux complexe de luxe. Dès 1997, il a entrepris de constituer un noyau dur d’investisseurs pour racheter El Porteño et s’efforce peu à peu d’y associer des compétences artistiques d’envergure internationale. C’est à ce moment qu’entre en scène le designer français Philippe Starck.

L’alliance de deux visionnaires

Philippe Starck se souvient encore de l’insistance avec laquelle le promoteur argentin s’est attaché à le convaincre de se joindre à lui dans cette aventure dans une vidéo diffusée sur la chaîne Youtube de Faena Group.

Sur le papier, il s’agit un projet pharaonique alliant hôtellerie de luxe, galeries d’art et mécénat culturel, qui séduit le pape du design français. Le courant passe immédiatement entre les deux esthètes visionnaires et le tandem s’organise autour de ce projet de « complexe culturel » dans le vieux silo à grains de Buenos Aires.

Pour attirer les investisseurs et les rassurer en cette période économiquement troublée en Argentine, Alan Faena met alors en place un montage financier dans des places offshore. L’objectif est de leur éviter les risques d’investissements directs en Argentine. Une partie de ces documents s’est retrouvée dans les « Paradise Papers » dévoilés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) dont la cellule Investigation de Radio France est partenaire.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close