Paris 2024: on craint déjà des « dérapages »

Un document interne à plusieurs ministères, révélé ce mercredi, laisse entendre que l’Etat pourrait se désengager de plusieurs promesses autour des Jeux olympiques. Ce qui pourrait affecter la population de Seine-Saint-Denis.

Une cure d’austérité sociale déguisée en lutte anti-gaspi autour de Paris 2024 ?

La note interne de l’administration française sur les finances des Jeux olympiques et paralympiques, dévoilée ce mercredi par le Parisien et l’AFP, enfonce une porte ouverte quand il souligne qu’il existe «de réels risques à la fois de non-réalisation dans les délais de certains équipements mais aussi de surcoûts importants» dans la préparation du méga événement.

Alors qu’ils n’étaient que candidats, les organisateurs parisiens ont toujours admis que les soupçons de dérapage étaient «légitimes», au vu des explosions de budgets sur les candidatures précédentes, dont Rio de Janeiro en 2016. Et ce même si le projet hexagonal était beaucoup moins exposé à d’éventuels scandales, puisque 95 % des stades et infrastructures nécessaires aux compétitions sont déjà construits.

Le département de la Seine-Saint-Denis en colère

L’Etat, qui déboursera 1 milliard d’euros sur les 6,8 milliards de budget prévisionnel total de Paris 2024, essaie d’étudier des scénarios catastrophe grâce à un rapport réalisé par plusieurs ministères (Economie et finances, Sports et Transition énergétique) et dont la note qui a fuité ce mercredi n’est que l’avant-goût.

Mais sur quoi rogner pour contrôler les coûts, voire pour faire baisser la facture ? Pas sur la partie sportive des Jeux à proprement parler (le comité d’organisation, qui mène adroitement sa barque pour le moment, fonctionne avec de l’argent privé). Les différentes administrations pointent plutôt des projets d’aménagement urbains, comme le «village des médias» prévu sur la commune du Bourget (Seine-Saint-Denis), considérant que les journalistes peuvent (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close