Paris: cinq familles expulsées de leurs logements sociaux pour trafic de crack

Cinq familles ont été expulsées de leur logement social dans le nord de Paris mardi matin suite à une décision de justice, point final d’une lutte de dix ans contre le trafic de crack dans une cité du 19e arrondissement.

Le crack était vendu après 21h à « environ 200 à 300 clients toxicomanes », la plupart sans domicile, vivant dans le quartier de la place de la Bataille de Stalingrad. Les dealers avaient aussi comme clients des personnes « insérées », « venant de toute l’Ile-de-France », rapporte une source policière.

Les ventes de drogue s’opéraient sous un porche surnommé « le four », selon un scénario élaboré par une famille de locataires sur place avec le concours d’autres locataires ou de riverains. Des jeunes mineurs ou sans papiers étaient employés comme vendeurs. Les appartements servaient de refuge.

25 personnes interpellées en 2014

En 2013, une zone de sécurité prioritaire (ZSP) est mise en place sur l’arrondissement avec pour objectif la « guerre contre la drogue et le crack en particulier ».

En coordination avec le commissariat du 19e arrondissement, le bailleur RIVP, la police judiciaire, la mairie de Paris et le parquet, plusieurs actions ont été menées: intensification de la présence policière, modifications structurelles de la cité, reconstitution du milieu associatif et montage d’un dossier d’expulsion pour « troubles graves à la jouissance ».

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close