Pas de grève à Polynésie 1ère mais les tensions restent vives!

Dans un courrier daté du 1er novembre, l’Intersyndicale annonce au directeur régional de Polynésie 1ère, Eric Joho, la levée du préavis de grève.

A moins de vingt-quatre de l’expiration du préavis déposé par plusieurs organisations (CSTP-FO, O oe to oe rima, CFTC et CSA A Tia Moana), cet épilogue arrive à point nommé.

Pour autant, les syndicalistes, sous la plume d’Angelo Frébault et d’Atonia Teriinohorai, ne sont pas tendres avec le patron de la chaîne d’Etat.

Et pour cause, hormis l’obtention d’un contrat partiel à durée indéterminée en faveur de M. Kavera, ce qui constituait le premier point de revendication, l’Intersyndicale regrette que « par votre intransigeance et votre volonté d’imposer absolument toutes vos propositions sans aucune discussion possible, vous avez sciemment démontré votre intention de rompre définitivement les négociations ».

En conclusion de quoi les (mêmes) revendications seront soumises ultérieurement dans le cadre d’un différend collectif, prévient l’Intersyndicale qui entend ainsi traiter la situation précaire de l’ensemble des personnels recrutés en CDD, et rappeler au passage le fondement de la notion de mobilité entre la métropole, les départements d’outre-mer et les collectivités d’outre-mer.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close