Pas touche aux droits de succession!

Le chef de l’Etat Emmanuel Macron ne modifiera pas les droits de succession au cours de son quinquennat, a indiqué l’Elysée lundi 17 septembre, après la proposition de Christophe Castaner, faite vendredi, d’« ouvrir une réflexion sans tabou sur la fiscalité des successions ».

Le président « a formellement exclu toute modification des droits de succession sous sa présidence », a fait savoir l’Elysée. Le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le Parlement avait évoqué cette « réflexion sans tabou » sur la fiscalité des successions, afin de lutter contre la « progression des inégalités de naissance ». Le délégué général de La République en marche (LREM) avait précisé qu’il ne s’agissait pas « d’annonces » mais d’une piste de réflexion du parti majoritaire.

L’impôt sur la succession « est complexe, il est mal accepté, il n’a pas vraiment suivi l’évolution de la société et les nouvelles formes familiales », avait souligné Christophe Castaner, lors d’une conférence de presse à Paris.

Une fiscalité à « revoir en profondeur »

Début 2017, un rapport de l’organisme public France Stratégie – alors dirigé par l’économiste proche d’Emmanuel Macron, Jean Pisani-Ferry – avait appelé à  » revoir en profondeur » cette fiscalité, afin de lutter contre « l’apparition d’une société à deux vitesses ».

Lire la suite sur Franceinfo

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close