Pauline Moua élevée dans l’Ordre national du Mérite – Tahitinews

Pauline Moua élevée dans l’Ordre national du Mérite

Le haut-commissaire de la République, René Bidal, a promu au grade d’officier dans l’Ordre national du Mérite Mme Pauline Moua, une citoyenne exemplaire par le combat de toute une vie consacrée aux personnes en situation de handicap.

La naissance en 1975 de son fils Tamatea, polyhandicapé, bouleverse le cours de la vie de Pauline Moua. Elle trouve le courage de renoncer à une brillante carrière de professeur à laquelle elle s’était préparée par un travail acharné et décide de se consacrer entièrement à ceux qui, comme elle, sont durement éprouvés et rejoint l’Association de la fraternité chrétienne des handicapés dont elle devient présidente en 1990.

Dès lors, Pauline Moua va s’engager « avec un caractère en acier et une volonté en diamant » pour faire changer la société afin que les personnes en situation de handicap trouvent un environnement plus accueillant et qu’elles puissent mieux y vivre ainsi que leurs familles. Sous sa direction, quatre nouveaux centres d’accueil sont construits, dont le centre pour personnes polyhandicapées adultes inauguré en 2013. Avant son ouverture, les adolescents en situation d’handicap étaient remis à leur famille une fois leur 20ème anniversaire fêté.

Pauline MOUA ne s’est arrêtée là! Elle a en effet combattu avec énergie pour favoriser l’inclusion sociale des personnes en situation de handicap dans la vie de la cité en devenant, en 2002, vice-présidente de la Fédération handisports et sports adaptés. Les résultats ne se font pas attendre : elle obtient rapidement qu’un parcours soit désormais réservé aux athlètes atteints d’handicap dans les épreuves du Va’a marathon.

Enfin, Pauline Moua a très récemment participé aux Assises du handicap, en avril 2017, où elle a conduit une réflexion afin de trouver des solutions pour mutualiser et rationaliser l’utilisation des moyens de transports existants en favorisant un dialogue entre les associations, le Pays et les communes pour une meilleure prise en charge des personnes en situation de handicap.

René Bidal a conclu son intervention en ces mots : «Il me vient à l’esprit ces quelques mots de plus célèbre que moi : « il n’existe pas d’autre éducation intelligente que d’être soi-même un exemple. On ne pouvait rêver meilleure illustration de cette phrase pour une aito de la cause polynésienne du Handicap. »

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close