Pêche aux Marquises: l’organisation Pew nommément visée par la société Big-Eye Tatumu

A la demande de la société Big Eye Tatumu, nous publions volontiers le droit de réponse suivant adressé à Claude Gustin qui avait commenté notre article paru le 29 octobre concernant le projet de pêche hauturière aux Marquises.

Monsieur GUSTIN,

PEW, Organisation Non-Gouvernementale (ONG), financée par des fonds américains et qui sont les grands pollueurs de la planète, est l’organisation à l’origine de toutes ces manifestations contre la pêche aux Marquises.

L’objectif de PEW est de créer une aire maritime aux Australes (ce qui leur a été refusé), ainsi qu’aux Marquises, zone où le Mā’ohi n’aura pas le droit de pêcher et qui sera une zone de transit pour le thon migratoire avant que les armements américains, asiatiques et européens ne les capturent à la sortie de la ZEE.

Le Mā’ohi devra continuer à danser le ‘ori tahiti et le huha he, le ventre vide. Si PEW veut rendre service aux Mā’ohi, qu’ils se battent contre les senneurs qui, au Kiribati, ramassent 700 000 tonnes par an.

PEW a mené une campagne dure et mensongère contre le projet de la CODIM des Marquises (…). Un quota de 2 000 tonnes de thons obèses a été attribué à la Polynésie et, dans le cas où nous ne serons pas capables de le pêcher, ce quota sera donné aux armements étrangers.

Notre projet consiste à pêcher 3 000 tonnes de thons Big Eye et de Yellow Fin, alors que 66 thoniers à Papeete pêchent 6 000 tonnes, et que les études de l’IRD et de l’IFREMER ont confirmé que nous pouvons pêcher 90 000 tonnes par an. Ce ne sont pas nos 9 000 ou 12 000 ou 20 000 tonnes de nos futures captures qui vont menacer notre ressource halieutique dans notre ZEE.

La pression de pêche est inférieure au seuil de conservation de la ressource.

La pêche dans notre zone a débuté en 1950 avec 76 bateaux. En 2015, dans le Pacifique Sud, il y a eu pour 2 655 594 tonnes pêchées pour 3 443 bateaux. Nos voisins, les Cook, ont pêché 30 000 tonnes ; les Kiribati, 650 000 tonnes et le Vanuatu 27 660 tonnes (contrairement à ce qu’a annoncé TNTV, où il n’y aurait plus de poissons).

Par ailleurs, il y a eu 300 000 tonnes de poissons pêchés illégalement chaque année (Agence des Pêcheries du Forum des Îles du Pacifique – Mars 2016). Comparez les chiffres avec la plus grande superficie de la ZEE, 5 millions de Km2, la Polynésie a le plus faible taux de capture, avec 6 000 tonnes.

Si l’on veut protéger notre stock, il faut interdire les senneurs dans le Pacifique, diminuer les quotas des armements étrangers et faire la guerre à la pêche illégale. PEW reste muet à ce sujet car la majorité des senneurs battent pavillon américain.

Vos dernières questions démontrent bien votre but final : c’est de nuire à ma personne.

1°) Chantage à l’emploi : l’emploi est la hantise des dirigeants du Pays, ainsi que celle des Maires des différentes îles de la Polynésie. Il y a au moins 30 000 chômeurs en Polynésie et si je peux apporter ma contribution en embauchant 600 chômeurs, je le fais avec joie. Aujourd’hui, mon Groupe emploie environ 215 personnes. Qu’en est-il de PEW ? Des contestataires ?

2°) Rentabilité: c’est toujours la même question des personnes envieuses. Sur Papeete, il y a 66 thoniers et 5 000 emplois à la clé. Nous avons racheté 7 thoniers à un importateur bien connu sur la place, qui a mis les clés sous la porte. Un autre gros importateur a essayé et a arrêté les frais. De nombreux patrons pêcheurs ont abandonné leurs activités. Les risques sont pour les investisseurs, qui mettent en jeu leur patrimoine, et non pour les écrivains, qui usent leur stylo.

 

Télécharger l'article en PDF

3 pensées sur “Pêche aux Marquises: l’organisation Pew nommément visée par la société Big-Eye Tatumu

  • 31 octobre 2017 à 18 h 25 min
    Permalink

    Pas.eu besoin de PEW pour comprendre les enjeux de cette peche industrielle je suis ulcérée de voir a quel point vous nous sous estimez et comme vous vous moquez de nos haka … regardez bien nous avons marche pacifiquement …mais fallait le dire si vous préfériez autrement …PEW est arrivé bien après je saiz de quoi je parlz puisque je fais partie des premières perzonnes a les avoir rencontré a Hiva Oa…mais je répète ils seraient pas venus on aurait quand même marché!!!!! Vraiment arrêtez de sous estimer les Marquises!!!!

    Répondre
  • 2 novembre 2017 à 16 h 36 min
    Permalink

    ia ora na ,
    il faudrait arreter l’intox pourrir le debat ! si vous citez des chiffres, donnez les sources : concernant le pacifique le « SOUTH PACIFIC CONCIL » ou CPS situé à Nouméa ne sont pas des guignols : http://www.spc.gov
    resultat : non a priori les differentes especes de thon (yellow fish ou red tuna, moins clairs pour le BIG EYE) ne sont PAS en situation de surpeche…donc on peut « y aller », maintenant si il faut continuer à rammaser des mangues, des mamas et manger du poulet congelé aux Marquises, alors ne changeons rien et laisson les coréens faire le job à notre place !!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close