Perliculture: le prix moyen au gramme atteint son plus bas niveau (420 Fcfp)

L’Institut de la statistique (ISPF) communique sur les chiffres du commerce extérieur en août 2015 avec une note alarmiste sur le secteur de la perliculture.
En cumul depuis le début de l’année, la valeur des importations civiles croît de 1,8 % par rapport à 2014 et le volume total importé augmente de 3,4 %, traduisant une légère reprise de la demande intérieure. Cette reprise s’appuie sur la progression de l’activité des entreprises, la consommation des ménages évoluant peu. Le montant total des importations représente 103 milliards 663 millions de Fcfp depuis le début de l’année alors que la facture des produits pétroliers est inférieure de 15,3% à celle de l’an dernier.

Depuis janvier, les importations des entreprises, progressent en volume et en valeur. Ainsi, les biens intermédiaires et les biens d’équipement, qui caractérisent leur niveau d’investissement, progressent respectivement de 6 et 19 % en valeur.

En revanche, les importations de produits destinés à la consommation des ménages, si elles augmentent en valeur, restent stables en volume. Toutefois, l’augmentation du nombre de véhicules de tourisme importés contribue à la hausse des importations de produits de l’industrie automobile. En août 2015, la Polynésie a importé pour 1,4 milliards Fcfp de produits automobiles contre 921 millions seulement en 2014.

En cumul depuis le début de l’année, comme en glissement annuel, les exportations de produits locaux baissent, exception faite du poisson et de l’huile de coprah. Entre 2014 et 2015, en cumul depuis janvier, en valeur, les exportations diminuent de 8 %.

La perliculture est toujours en difficulté avec des exportations de perles en forte baisse, en valeur comme en volume. Soit 354 millions de Fcfp en août 2015 contre 1,110 milliards de Fcfp l’an dernier à même époque. Depuis le 1er janvier, l’export de perles brutes chute de 22%. Quant au prix moyen au gramme, il atteint son plus bas niveau à 420 F.CFP, souligne l’ISPF.

Télécharger l'article en PDF

8 pensées sur “Perliculture: le prix moyen au gramme atteint son plus bas niveau (420 Fcfp)

  • 15 octobre 2015 à 3 h 33 min
    Permalink

    C’est bien triste, sachant qu’en plus votre savoir va s’exporter en Chine, les ventes ici se feront encore plus rares.

    Répondre
  • 16 octobre 2015 à 6 h 41 min
    Permalink

    Mon cul oui tout ça pour acheter moins cher o fermier pffff !!! Hien a qui ont tellement prit l’habitude de se faire des couilles en or et maintenant qui se font des couilles en argent ils sont pas contents !!! Qui bosse le plus , perliculteurs ou grossistes ????? Super technique pour faire tomber le prix de la perle !!!! Bande de con va !! Pfff

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close