Perliculture: une réforme guidée par quatre objectifs

Après l’avis favorable rendu hier à l’unanimité au CESC, le ministre de la Relance économique et de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, a présenté, vendredi, le projet de loi du Pays règlementant les activités professionnelles liées à la production et la commercialisation des produits perliers et nacriers en Polynésie française aux maires des îles perlicoles.

Teva Rohfritsch a présenté les grands principes directeurs de la réforme proposée et les effets attendus notamment pour une meilleure gestion de la ressources dans le cadre d’une démarche de développement durable, un nouveau mode de gouvernance associant les professionnels aux décisions essentielles pour leur secteur, un encadrement ciblé des activités professionnelles de toute la filière pour aller vers davantage de professionnalisation et une simplification des procédures.

Ce nouveau cadre réglementaire répond à quatre objectifs principaux :

Créer les outils de régulation de la production pour passer d’une dynamique d’intensification mal maitrisée à une logique de production organisée et de qualité. Des quotas de production seront fixés à l’échelle de la Polynésie française, après avis des professionnels, puis attribués à chaque exploitation.

Assurer le retour vers les professionnels du choix de la qualité commerciale. La classification des produits sera revue pour être plus conforme aux pratiques des marchés. Les procédures d’exportation seront simplifiées pour alléger les démarches des professionnels.

Encadrer les activités de commerçant de nucléus et de détaillant pour renforcer l’organisation de la filière.

Mettre en place une démarche de développement durable. Les surfaces autorisées seront plafonnées en fonction des caractéristiques écologiques des lagons. Les conditions d’utilisation du domaine public seront également revues vers un renforcement des obligations de remise en état et de recyclage des déchets.

Le détail des mesures a permis de répondre aux questionnements des maires et les élus ont apprécié cette initiative du ministre qui leur a permis de mieux appréhender les objectifs de ce projet de loi du Pays.

Le projet sera prochainement présenté à l’examen de l’Assemblée de la Polynésie française.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close