Perpignan (1997): comment Jacques Rançon a assassiné et découpé le corps de Moktaria Chaib…

Ce mardi, la cour d’assises des Pyrénées-Orientales s’intéressait à la manière dont Jacques Rançon a violé, tué et atrocement mutilé Moktaria Chaib, le 20 décembre 1997, dans un terrain vague près de la gare de Perpignan.

Le silence face à l’horreur. Pendant 45 minutes, devant les visages figés et bouleversés présents dans la cour d’assises des Pyrénées-Orientales, Jacques Rançon, qui affirmait un temps être incapable de prendre la parole, a finalement décrit en détail cette nuit du 20 décembre 1997 où il a ôté la vie de Moktaria Chaib. Il est jugé depuis le 5 mars, pour ce meurtre et celui de Marie-Hélène Gonzalez, le 16 juin 1998.

«J’ai croisé Moktaria un soir», commence Jacques Rançon d’une voix faible, reconnaissant être, ce soir-là, à la recherche d’une fille. «Je l’ai trouvée jolie, j’ai sorti mon couteau et je l’ai agressée.» L’accusé, debout dans son box, relate ensuite qu’il l’a forcée à se déshabiller dans un terrain vague avant de la faire allonger au sol. «Je me suis mis sur elle. J’ai essayé, essayé, j’ai pas réussi, elle me repoussait, elle se débattait», lâche Jacques Rançon dont les tentatives de pénétration seront vaines.

«C’est là que je suis devenu un assassin»

Cette nuit du 20 au 21 décembre, face aux tentatives de son agresseur, Moktaria Chaib continue de se défendre avant de le menacer d’appeler la police.

«J’ai pris mon couteau. C’est là que je suis devenu un assassin», poursuit-il. Il assènera douze coups de couteau à la victime qui meurt sur le coup. Vient alors le plus terrible. «J’ai mis cinq minutes à réaliser. Je l’ai découpé.» Avec son couteau, Jacques Rançon tranche les seins et les parties génitales de la jeune fille. «J’ai mis les morceaux dans un sac, je l’ai jeté dans une bouche d’égout. Et je suis rentré à l’hôtel.» Un corps meurtri dont les photos et le film de la reconstitution sont révélés à la cour tandis que Jacques Rançon, (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close