Perquisitions à l’Assemblée de la Polynésie française

Les policiers de la DSP (Direction de la sécurité publique) sont arrivés ce matin avant 8h à l’assemblée de la Polynésie française, dans le cadre de l’enquête préliminaire ouverte par le parquet sur les contrats de quatre agents administratifs de l’assemblé, confirme l’institution dans un communiqué.

Les policiers ont procédé à des perquisitions.

Le président de l’assemblée, Marcel Tuihani, comme tout élu en pareille circonstance, ne s’est jamais soustrait à ses obligations et les assume, précise l’assemblée.

Et d’ajouter: « On peut toutefois s’étonner de la publicité organisée autour de cet événement, puisque certains journalistes ont été prévenus la veille au point d’être présents tôt ce matin à l’assemblée avant même l’arrivée des enquêteurs ».

L’affaire n’est pas nouvelle! A la fin de l’année dernière, des représentants de l’actuelle majorité autonomiste se sont interrogés, publiquement, sur le rôle exact au sein de l’institution de ces quatre fonctionnaires – pour la plupart détachés – qui assistent régulièrement aux commissions législatives.

Des auditions ont déjà été menées mais aucune perquisition ni mise en examen n’en avait résulté jusqu’ici. C’est désormais chose faite après la petite « visite » effectuée par le commissaire Banner et ses collègues de la brigade financière.

A la veille de la célébration du 70ème anniversaire de la Maison du peuple, on aurait pu espérer meilleure publicité !

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close