Petite victoire pour les vétérans des essais nucléaires français – Tahitinews

Petite victoire pour les vétérans des essais nucléaires français

Faute d’être entendus par le comité d’indemnisation de la loi Morin, c’est devant la justice administrative de Papeete que les « survivants » des expérimentations françaises à Moruroa et Fangataufa viennent d’obtenir gain de cause.

 

La décision rendue ce matin par le tribunal administratif de Papeete va certes faire du bruit jusqu’à Paris mais pour autant, les responsables de Moruroa et Tatou ont le triomphe modeste et le coeur encore plein d’amertume. Et pour cause, à ce jour, sur les 911 dossiers déposés en indemnisation, seulement 12 ont été validés. C’est dire le chemin qui reste à parcourir…

Face aux nombreux obstacles que les vétérans doivent déjouer depuis plus de dix ans, une brèche a cependant été ouverte aujourd’hui au palais.

Le jugement en question, pour la première fois, enjoint l’Etat à faire droit aux deux requérants: d’une part, la veuve de Victor Tamaku (un ancien travailleur décédé depuis) qui va se voir allouer une certaine somme d’argent, d’autre part, Raymond Taha, atteint d’une leucémie, pour qui un complément d’expertise a été ordonnée avant de donner suite à sa demande d’indemnisation.

Mais le leader de Moruroa e tatou, Roland Oldham, sait pertinemment que le combat est loin d’être terminé…Pour la simple et bonne raison que la partie adverse, à savoir l’Etat, a encore la possibilité de faire appel. Y aurait-il une volonté de « jouer la montre », le temps étant compté pour nombre d’anciens travailleurs…lui l’affirme sans sourciller.

Par ailleurs, Roland Oldham n’en démord pas: malgré toutes les tentatives d’amélioration de la loi Morin engagées ces dernières années, ce dispositif n’est pas destiné à rendre justice aux victimes. Bien au contraire. De là à y voir la même fin tragique que celle de David terrassée par Goliath, il ne désespère pas un jour de pouvoir inverser les rôles, de sorte que les faibles puissent l’emporter sur les puissants de ce monde…

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close