Plus Belle la Vie s’attaque à un nouveau tabou: la transidentité

Après avoir célébré son premier mariage homosexuel dans la foulée de l’adoption de la loi sur le mariage pour tous, après avoir mis en scène un couple incestueux, un plan à trois sous poppers ou encore une discussion sur le cannabis et une séance de roulage de joint, Plus Belle la Vie s’attaque à un nouveau tabou de la fiction française : la transidentité.

Dans son 3 490e épisode, qui doit être diffusé vendredi 9 mars sur France 3, le feuilleton fleuve du petit écran va développer une intrigue autour d’un personnage transgenre.

Dans un extrait mis en ligne vendredi 2 mars, le personnage de Clara Bommel révèle à ses parents l’origine de son mal-être. L’adolescente souffre d’être née dans le corps d’une femme. « Je reste jour après jour, heure après heure, seconde après seconde, prisonnière d’un corps qui n’est pas le mien », déclare-t-elle. « Et quand je pense à l’avenir, je sais que je ne peux pas devenir cette femme que vous attendez, ni même une femme tout court. » Clara voudrait être un homme et qu’on l’appelle Antoine.

Incompréhension, transphobie ou au contraire acceptation et soutien… « On a voulu mettre en scène une kyrielle de regards sur cette question, à travers sa famille et son entourage, avec le moins de fantasmes, de clichés et de projections possibles », explique à Libération la scénariste (…)

Source: Yahoo actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close