Plus de 200 millions Fcfp engrangés par le GIE Poe o Tahiti nui

La 7ème édition de la vente aux enchères internationales de perles de Tahiti organisée ce week-end par le GIE Poe o Tahiti nui a été couronnée de succès.

 

Closes dimanche soir, les transactions ont dépassé toutes les espérances des organisateurs avec un gain d’un montant total supérieur à 200 millions de Fcfp.

Une trentaine de sociétés étrangères, principalement du Japon et de Hong-Kong, avait fait le déplacement à Tahiti. Et à la grande satisfaction de la présidente du groupement, Elisabeth Moe, toutes ont manifesté cette année un grand intérêt pour les grosses perles.

Les raisons de cet engouement sont multiples: outre la qualité des lots présentés aux acheteurs, il semble que la diminution des stocks à l’étranger contribue largement à la remontée des cours ou, à tout le moins, à leur stabilisation s’agissant des perles de plus petites taille.

En revanche, la pollution avérée de certains lagons ayant pour conséquence de tarir de nombre de naissains disponibles sur le marché, constitue un point noir supplémentaire dans la crise que traverse la perliculture depuis quelques années.

Les professionnels ont à nouveau rendez-vous jeudi avec le ministre de tutelle, Teva Rohfritsch, pour rendre compte de la situation.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close