Plus de sélection à l’entrée des universités

 

La sélection à l’entrée des universités ne verra pas le jour, a appris france info samedi 28 octobre, alors que le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal dévoilent, lundi, la réforme de l’entrée à l’université. Cette dernière doit être mise en place dans les prochaines semaines.

Cette réforme remplacera la plate-forme Admission post-bac (APB), permettant de mettre fin au tirage au sort dans les filières les plus engorgées et d’améliorer le taux de réussite en première année. Le gouvernement a donné raison aux syndicats étudiants, totalement opposés à cette mesure. Les étudiants pourront choisir la filière qu’ils souhaitent, sous certaines conditions.

Éviter les erreurs d’orientation

Un gros travail sur l’orientation est donc prévu par la réforme. L’objectif est d’éviter aux bacheliers d’intégrer des filières qui ne leur correspondent pas ou dans lesquelles ils n’ont pas le niveau. L’autre point-clé de la réforme concerne les lycéens. Ils n’auront plus à classer leurs vœux sur la future plate-forme et obtiendront une réponse de chaque université.

Enfin, pour lutter contre l’important taux d’échec en première année, l’université pourra imposer une remise à niveau obligatoire et personnalisée aux étudiants. Pour cela, elle pourra se baser sur les bulletins scolaires et l’avis du conseil de classe de terminale. Ces remises à niveau pourront durer jusqu’à un an.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close