Policière disparue dans la Seine : l’Unsa-police demande l’ouverture d’une enquête administrative

Le syndicat Unsa-police demande l’ouverture d’une enquête administrative après la disparition dans la Seine à Paris vendredi 5 janvier d’une policière de la brigade fluviale.

Pour Nicolas Pucheu, le secrétaire départemental adjoint de l’Unsa-police, « rien ne motivait qu’on mette en place cet exercice [de plongée dans la Seine au cours duquel cette policière a disparu] alors qu’on sait qu’après le passage de la tempête Eleanore, la Seine est en crue ». Le syndicaliste rappelle que ces derniers jours le courant du fleuve atteint « jusqu’à 25 km/h avec un débit d’eau jusqu’à 1 200 m³/seconde ».

« C’était suicidaire de la mettre à l’eau »

Par ailleurs, la policière âgée de 27 ans « n’était pas rompue à ce genre d’exercice puisqu’elle n’était en stage de plongée que depuis trois semaines. C’était, pour nous, suicidaire de la mettre à l’eau » dans ces circonstances, affirme Nicolas Pucheu. Elle était membre de la brigade fluviale depuis un an, n’avait son diplôme de plongée sous-marine que depuis trois semaines.

L’Unsa-police dénonce « le manque de moyen matériel et de formation » qui aboutit à cet accident. « Malheureusement, il faut que cet incident dramatique survienne pour que peut-être, enfin, on prenne en considération les doléances des collègues », ajoute Nicolas Pucheu.

Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close