Pour le Pdg d’ATN, c’est « la grève de trop » à Tahiti-Faa’a

Le Pdg d’Air Tahiti Nui, Michel Monvoisin, et président du conseil d’administration du GIE Tahiti Tourisme, a largement commenté l’actualité touristique dimanche soir sur le plateau de Polynésie 1ère.

 

Comme l’ensemble de la profession du secteur, le patron de compagnie au tiare a condamné une fois de plus la grève des pompiers d’ADT, toujours en cours. A ses yeux, c’est « la grève de trop » et il est temps que l’Etat assume ses responsabilités en tant que garant de la sécurité et de la libre-circulation des biens et des personnes en Polynésie française.

Pour éviter à l’avenir toute nouvelle prise d’otages du site, Michel Monvoisin a exprimé le vœu que l’on « sanctuarise l’aéroport » avec tous les moyens dont dispose le haut-commissaire. Dans le cas présent, pourquoi ne pas faire appel à une unité des pompiers militaires de Marseille ?…, a-t-il suggéré.

En attendant, les conséquences financières de ce mouvement social sont considérables. L’agence de voyages EasyTahiti affiche à elle seule une perte de séjours non vendus à hauteur de 35 millions de Fcfp. Pour ATN, « le temps du bilan financier viendra (…) on enverra les factures à qui de droit (…) car il est hors de question que ce soit l’industrie qui paie les pots cassés ! »

Rappelons qu’en 2016, l’industrie du tourisme polynésien a rapporté la bagatelle de 53 milliards de Fcfp. Un chiffre qui pourrait être inférieur cette année compte tenu des aléas subis depuis le 1er janvier entre les intempéries, la fermeture temporaire de plusieurs hôtels et ce conflit social.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close