Pour l’organisation d’un référendum sur les essais nucléaires à Moruroa

C’est le voeu exprimé par l’association 193 (en référence au nombre d’expérimentations) présidée par le père Auguste Uebe Carlson.

On connaissait l’engagement anti-nucléaire de l’Eglise protestante maohi. Cette fois-ci, l’initiative vient d’un représentant de l’Eglise catholique qui, pour autant, se garde au bien de mener la croisade au nom de sa confession religieuse.

Après un an d’existence, l’association demande aux élus Polynésiens d’organiser un référendum sur la question comme l’y autorise désormais le statut d’autonomie. Et qu’importe la question qui pourrait être posée au peuple…, l’essentiel étant que la France reconnaisse (enfin!) le fait nucléaire

Aux yeux du père Carlson, il est intolérable que ce pan de l’histoire polynésienne, « celle qui coule dans nos veines » a t-il indiqué, ne figure pas dans les livres d’école au même titre que les bombardements  des villes d’Hiroshima et Nagasaki en 1945.

Mais l’actualité le préoccupe également ! Allusion aux rotations effectuées ces temps-ci par Air Tahiti à destination de « l’Atoll du grand secret » alors que celui-ci est en passe de moderniser son réseau de surveillance Telsite. Pour le père Carlson, il ne fait aucun doute que les avions, mais également les membres d’équipage, soient au contact de particules radioactives et que cette contamination n’affecte ensuite d’autres populations.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close