Pour un renforcement de l’action sociale des communes

Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, du président et des membres du bureau du Syndicat pour la promotion des communes (SPC) et du président de l’assemblée de la Polynésie française, a procédé, jeudi après-midi, à l’installation du comité de pilotage Pays-communes pour le renforcement de l’action sociale des communes.

« Il n’est de secret pour personne que pour être au plus proche de nos populations, l’action sociale est au cœur des préoccupations quotidiennes de nos communes, » a souligné, en préambule, le président Edouard Fritch.

Les liens de proximité entres les communes et leurs administrés sont une voie d’accès à la réalité de la situation économique et sociale de ces derniers. Bien que non-investies d’une compétence de droit commun en matière d’aide sociale, les communes sont très naturellement attachées à développer des actions sociales de proximité qu’elles souhaitent à présent voir reconnues et officialisées, a également indiqué le président.

C’est le sens de la demande du SPC qui souhaite, au travers de ce comité de pilotage, d’une part fixer le cadre de travail sur les conditions dans lesquelles les communes pourraient exercer une partie des compétences du Pays et, d’autre part, obtenir la reconnaissance juridique de ce que font actuellement les communes dans des domaines qui relèvent de la compétence du Pays.

Pour cette première réunion, le COPIL a validé sa formation. Il sera composé du président de la Polynésie française, du ministre de la solidarité, du ministre du logement, du ministre en charge de l’économie, du président de l’assemblée de la Polynésie française, des présidents des commissions en charge de la solidarité et du logement au sein de l’assemblée, du président du SPC, du président du centre de gestion et de formation (CGF), de cinq maires, d’un sénateur et d’un député.

Le COPIL sera en charge de fixer les orientations, tandis que les techniciens présenteront les solutions pour avancer dans la mise en œuvre de l’exercice de ces compétences par les communes.

A travers ce comité de pilotage, le président souhaite, dans le dialogue et la confiance, instaurer les bases d’un modèle de coopération fructueux pour les citoyens les plus défavorisés. La prochaine réunion du COPIL est fixée au 9 septembre et les grandes orientations seront présentées à l’occasion du congrès des maires.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close