Pour une expérience enrichissante en Service civique

Le haut-commissaire de la République, René Bidal, a accueilli quarante-cinq jeunes engagés en Service civique, ce jeudi 4 octobre 2018, dans le cadre de la formation civique et citoyenne organisée par la fédération des œuvres laïques. 

A cette occasion, René Bidal a salué l’engagement de ces jeunes volontaires ainsi que l’investissement de la Fédération des œuvres laïques en Polynésie française qui les accompagne.

Cette fédération s’est investie très tôt aux côtés des services de l’Etat pour développer les missions de service civique. Elle a ainsi contribué au dynamisme de ce dispositif qui place la Polynésie française en tête des territoires d’outre-mer, avec l’engagement de plus 2 583 jeunes, auprès d’une soixantaine d’organismes d’accueil répartis sur l’ensemble des archipels du territoire. Chargés de missions d’intérêt général en faveur de l’éducation pour tous, de la préservation de l’environnement ou encore pour la promotion de la culture polynésienne, ils contribuent chaque jour, à travers leurs actions, à améliorer les conditions de vie des Polynésiens. 

Pendant leur mission de huit mois en moyenne, les jeunes engagés perçoivent une indemnité de 61 254 Fcfp mensuelle intégralement prise en charge par l’État. Seule une indemnité pour les frais de transport, de logement et de repas de 12 838 Fcfp par mois reste à la charge des structures d’accueil. 

Le service civique permet à ces jeunes engagés de 18 à 25 ans de vivre une expérience particulièrement enrichissante pour préparer leur insertion professionnelle.

Chacun bénéficie également d’une formation civique et citoyenne. Elle comprend deux volets : un volet « pratique » sous la forme d’une formation aux premier secours de niveau 1 et un volet « théorique » conçu et organisé par l’organisme d’accueil. Ce dernier a pour objectif de sensibiliser les volontaires aux enjeux de la citoyenneté autour des valeurs de la République, des grandes questions de société comme le développement durable, les médias ou encore la science et les évolutions technologiques, mais aussi le fonctionnement de la cité et de ses institutions. Cette visite au Haut-commissariat s’inscrit dans cette démarche. 

Communiqué du HC

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close