Pourquoi il est inutile d’avoir peur des turbulences en avion

Dans un article paru sur Business Insider, un pilote de la compagnie aérienne américaine United Airlines a expliqué que les turbulences, aussi « ennuyeuses » soient-elles, ne sont en fait pas « dangereuses ». Selon lui, les passagers ne sont simplement pas assez informés sur l’origine des turbulences et le risque minime qu’elles présentent pour la bonne tenue d’un vol.

Qui n’a jamais été angoissé à l’idée de monter dans un avion ? Les crash aériens survenus ces dernières années n’ont pas eu pour effet d’apaiser les passagers, déjà réticents aux turbulences. D’autant que celles-ci sont souvent assimilées au début d’un accident aérien dans l’inconscient collectif. Dans un article paru sur Business Insider, un pilote de la compagnie aérienne américaine United Airlines a expliqué que les turbulences, aussi « ennuyeuses » soient-elles, ne sont en fait pas « dangereuses ». Selon lui, les passagers ne sont simplement  pas assez informés sur l’origine des turbulences et le risque minime qu’elles présentent pour la bonne tenue d’un vol.

Il existe trois types principaux de turbulences : thermique, mécanique et celles dues au cisaillement du vent. Les turbulences d’origine thermique se produisent lorsque l’appareil traverse des nuages, tandis que les turbulences d’origine mécanique surviennent lorsque des structures physiques comme des montagnes perturbent le courant du vent, ce que les pilotes évitent simplement. Enfin, les turbulences dues au cisaillement du vent sont les plus imprévisibles et sans doute, les moins rassurantes. Elles se produisent lorsqu’un pilote emprunte ce que l’on appelle un courant-jet, soit un courant d’air rapide et confiné que l’on trouve dans l’atmosphère de certaines planètes telle que la Terre. Une sorte de « route » aérienne dans laquelle s’engouffrent les pilotes pour profiter du vent arrière et minimiser la consommation de carburant. En (…)lire la suite sur Atlantico

Pourquoi il est inutile d’avoir peur des turbulences en avion
Source: Yahoo Sciences

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close