Pourquoi les pères âgés de plus de 40 ans contribuent à faire de nous des mutants

Au cours de sa vie, le patrimoine génétique d’un être humain évolue et la génétique des gamètes présentes dans le sperme des hommes aussi. Plus un homme devient père tard, plus son enfant voit son patrimoine génétique modifié par rapport à celui qu’il aurait pu lui transmettre dans sa jeunesse.

Atlantico : Une étude scientifique menée en Allemagne et parue dans la revue Nature souligne que les enfants dont le père est âgé de 40 ans présentent deux fois plus de gènes ayant muté en comparaison à un celui d’un père âgé de 20 ans. Comment les gènes évoluent-ils de génération en génération ?

Stéphane Gayet : Qu’est-ce qu’un gène ?

Le corps humain est constitué d’au moins 10.000 milliards de cellules. Ce sont toutes des cellules dites somatiques (de « soma » : le corps), à l’exception des cellules dites germinales situées dans les gonades (glandes de la reproduction) et dont sont issus les gamètes (cellules reproductrices : ovocytes et spermatozoïdes). Le noyau des cellules somatiques comporte 23 paires de chromosomes : notre patrimoine génétique ou génome (chaque paire comprend un chromosome d’origine paternelle et un autre d’origine maternelle). Notre génome est donc double ou diploïde. Les autosomes sont les 22 paires de chromosomes semblables – mais pas identiques – dans les deux sexes (numérotés de 1 à 22), alors que les gonosomes ou chromosomes sexuels sont les chromosomes X et Y. Le noyau des cellules germinales ne comporte quant à lui que 23 chromosomes (non appariés). Le gène est l’unité fonctionnelle d’information génétique qui est constituée d’acide désoxyribonucléique (ADN). Nous avons de l’ordre de 30.000 gènes. Le site physique où se situe un gène sur un chromosome est dénommé un locus. Les allèles sont les différentes formes que peut prendre un même gène, à un locus donné. Un individu possédant deux allèles identiques (un d’origine paternelle, l’autre d’origine maternelle) à un (…) lire la suite sur Atlantico

Pourquoi les pères âgés de plus de 40 ans contribuent à faire de nous des mutants
Source: Yahoo Sciences

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close