Premier bilan d’une analyse fonctionnelle du mouvement dansé

Le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, a reçu, jeudi en fin d’après-midi, durant une heure, Yvonne Paire, dont le séjour polynésien arrive à son terme.

Enseignante au Conservatoire national supérieur de danse de Paris et formatrice pour les concours délivrant les diplômes d’Etat de professeur de danse, Yvonne Paire a présenté au ministre un premier bilan de sa mission, en évoquant également les perspectives intéressant tous les professionnels et pratiquants du ‘ori tahiti.

Le ministre a souhaité l’encourager dans cette voie alliant pratique et prévention. Yvonne Paire a ouvert, début juillet, au Conservatoire artistique de Polynésie française, une première formation concernant sa spécialité, l’anatomie du corps et, surtout, la préparation du corps des danseurs. Elle a expliqué au ministre avoir rencontré et interviewé de nombreux professionnels de la danse traditionnelle – chefs de groupe, chorégraphes, danseurs de haut niveau –  afin de partager leur expérience et pour travailler sur une méthode spécifique de préparation, d’échauffement et d’approche de la discipline. Yvonne Paire a par ailleurs assisté à toutes les soirées du Heiva 2016, afin d’étudier la technique des danseurs.

La formation d’AFCMD (analyse fonctionnelle du mouvement dansé) appliquée à la danse tahitienne pointe la spécificité de cette danse sur le plan corporel, et a pour objectif principal de donner de nouveaux outils aux danseurs et aux pédagogues, permettant d’allier la danse et la santé, par la connaissance et la prévention des pathologies liées à un entraînement intensif.

Une première formation de 50 heures a été lancée et se poursuivra courant octobre et début novembre. Elle donnera lieu à un certificat de stage, si celui-ci est assidûment suivi. Cette formation proposera aussi un échauffement adapté à cette danse et préconisera des étirements spécifiques à pratiquer après l’entraînement. Elle évitera les maux de dos et de genoux, qui contraignent de nombreux danseurs à s’arrêter.

Yvonne Paire a par ailleurs indiqué au ministre qu’elle allait ouvrir, lors de son séjour d’octobre, une seconde formation qu’elle souhaiterait destiner exclusivement aux professionnels du monde du ‘ori tahiti. Son prochain stage se déroulera du 24 au 29 octobre, sur six jours, et du 31 octobre au 4 novembre, sur quatre jours. Les inscriptions et les sessions de formation se dérouleront au Conservatoire artistique de Polynésie française.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close