Premier marché polynésien à Paris: l’heure est au bilan!

 

Le marché polynésien de la Délégation, premier du nom, a été un succès culturel et commercial, affirment les organisateurs.

Il a répondu aux attentes de la communauté polynésienne mais aussi des Parisiens, venus très nombreux et désireux d’acheter des produits polynésiens dans la capitale. Rendez-vous est donc pris pour la seconde édition en mai 2018.

« Je suis très satisfaite. Tout comme les exposants et les visiteurs. Tous veulent que l’on réitère l’expérience l’an prochain. Ce que nous ferons, avec plus d’exposants » a indiqué Caroline Tang, mercredi, au septième et dernier jour de l’événement.

Et il est vrai qu’à l’heure du bilan, la Déléguée de la Polynésie française ne peut que se réjouir. Le marché n’a pas désempli et les professionnels présents ont réalisé de très beaux chiffres d’affaires. Bruno Ling de la société Parfumerie Tiki s’est dit « très surpris du passage sur le boulevard Saint Germain ». Khadidja Benouataf, de la maison d’édition Au vent des îles, a fait le même constat : « Ce marché est une excellente idée. Il y a du monde, du passage. La Délégation est bien située. J’ai l’impression que pour le public c’est un voyage. Et avec l’artisanat et les livres, l’offre est complète ». Pour l’artisan joaillier Fabrice Senet, responsable de Terre d’Iris, il s’agit d’une « très bonne initiative, l’ambiance est excellente, et il y a eu beaucoup de curiosité et des ventes. On est satisfait».

Sur la page Facebook de la Délégation, les commentaires allaient aussi bon train : « Ce marché Polynésien était super et a égayé le quartier sous un temps idyllique », « Nous avons aimé votre accueil et vos stands » ou encore « C’était très bien, rien à redire ».

Des Parisiens sous le charme de la Polynésie

Rappelons que les visiteurs ont aussi pu apprécier les produits artisanaux des associations Tamariki Oparo Breizh de Martha Faraire et Heipura Nui présidée par Romy Teuruarii. Tout comme les créations avec perles d’Hinanao, d’Oz Tahiti ou encore de Temanus et ses montres suisses ornées de nacre. De même, le monoï de M5K et les verres gravés de Nana’o Verres ont suscité un vif intérêt. Poerava la tatoueuse a de son côté enchaîné les séances de tatouage. Un véritable engouement. Enfin, deux tours opérateurs Voyage de légende et JLT Voyages ont permis une offre touristique appréciée du public. Au cours de cette semaine Théo Sulpice, avec sa troupe Show Tahiti Nui, ainsi que Tea ont, tour à tour, remarquablement animé le marché.

Les étudiants de l’AEPF Paris ont préparé des plats tahitiens qui se sont arrachés comme des petits pains, contribuant ainsi à la réussite générale du marché.

Un véritable univers polynésien a été recréé à Paris et il a apporté joie, bonne humeur et rêve aux Parisiens totalement séduits. Ce qu’ont pu constater le député Jean-Paul Tuaiva et Florence Berthout, maire du Ve arrondissement, tous deux ravis que la Polynésie rayonne à ce point et bénéficie d’une si belle promotion.

Tout cela aura été rendu possible grâce au concours essentiel de la Présidence de la Polynésie française, et du ministère en charge de l’Agriculture, qui ont favorisé l’acheminement de feuillages, fleurs de tiare et légumes, et des bénévoles particulièrement impliqués tout au long de ces journées. Caroline Tang a souhaité les remercier vivement, ainsi que Michel Monvoisin, président directeur général de la compagnie Air Tahiti Nui, pour sa contribution au succès de l’événement.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close