Première étape du voyage d’Annick Girardin à Hiva Oa – Tahitinews

Première étape du voyage d’Annick Girardin à Hiva Oa

Voici les images de la visite officielle à Hiva Oa aux Marquises de la ministre des Outre-Mer, Annick Girardin.

Durant la journée de lundi, la représentante du gouvernement central s’est arrêtée en divers lieux de l’île pour mieux cerner le quotidien des habitants de l’archipel.

Inauguration de la nouvelle cuisine centrale et de la cantine scolaire d’Atuona

La nouvelle cuisine centrale communale permet de proposer aux élèves du primaire et du secondaire de l’île de Hiva Oa des repas préparés dans des conditions d’hygiène et de sécurité optimales. Les flux entre les plats chauds et froids sont respectés ainsi qu’une parfaite hygiène alimentaire. Enfin, le bâtiment est accessible aux handicapés.

L’État a apporté son soutien à la construction de cette cantine scolaire, il a notamment financé les études préliminaires à hauteur de 2,8 millions de FCFP. Le Fonds intercommunal de péréquation (FIP), outil d’intervention local alimenté à hauteur de 85% par le Pays et 15% par l’État, est intervenu quant à lui à hauteur de 95% des travaux. La commune a pris la part restante, soit 5% du coût total.

Les travaux de maçonnerie ont été réalisés par la main d’œuvre locale, plusieurs jeunes de la commune de Hiva Oa ont pu bénéficier, à cette occasion, de formations accélérées.

Enfin, les élèves ont été invités à s’approprier cette nouvelle cantine en participant à son entretien.

Visite de l’ensemble cérémoniel « Tohua Upeke » : l’État soutient les politiques culturelles décidées par le Pays et les communes

Le « Tohua Upeke » qui se compose d’un grand tohua entouré de paepae et de deux me’ae (ensembles religieux) a été présenté à la Ministre des Outre-mer par un spécialiste local de l’histoire marquisienne avec à ses côtés M. Heremoana MAAMAATUAIAHUTAPU, Ministre de la culture, de l’environnement, de l’artisanat et de l’énergie. Avec plusieurs milliers de sites archéologiques (plus de 1000 paepae à T’a’a’Oa) et les plus grands Tiki de Polynésie, l’île de Hiva Oa est au cœur de la culture marquisienne.

C’est la raison pour laquelle, le gouvernement de la Polynésie française a initié une procédure en vue de faire figurer certains sites naturels et culturels des îles Marquises sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Le dossier est piloté à titre principal par le Pays et accompagné par les ministères nationaux de la culture et de la transition écologique et solidaire ainsi que par le Haut-commissariat qui accueillera un chargé de mission aux affaires culturelles à compter de février 2018. La Ministre des Outre-mer a souligné que l’État a conscience du rôle essentiel de la culture qu’il appartient à tous de sauvegarder et de diffuser et tient ainsi l’engagement qu’il avait pris par la convention-cadre sur la culture signée en même temps que l’accord de l’Élysée, le 17 mars 2017.

Visite au Régiment du service militaire adapté : une insertion professionnelle pour près de 80% des jeunes qui le rejoignent

La compagnie du RSMA de Hiva Oa, installée au cours de l’année 1989, fut la première dans toute la Polynésie française. D’autres compagnies ont suivi son exemple et se sont installées à Arue et à Tubuai.

Quatre filières sont présentes au RSMA de Hiva Oa. Elles s’adressent toutes à des jeunes en décrochage scolaire et les préparent à des métiers aussi divers qu’agent polyvalent de restauration, agent polyvalent mécanique, agent d’entretien des bâtiments ou encore ouvrier agricole. Au total, le RSMA forme à une vingtaine de métiers différents.

En 2017, 48 jeunes ont rejoint le RSMA de Hiva Oa. Au-delà du soutien dont ils bénéficient de la part de moniteurs, de volontaires techniciens, ils peuvent également compter sur un professeur de l’éducation nationale qui leur enseigne les bases dans les matières fondamentales, telles les mathématiques ou l’écriture, ainsi que sur un professeur d’éducation physique.

Avec un taux d’insertion professionnelle de plus de 80% des 700 jeunes qui le rejoignent chaque année, le RSMA de Polynésie française a le taux d’insertion le plus élevé des Outre-mer. Enfin, il se féminise de plus en plus avec plus de 30% de jeunes filles dans son effectif en 2017.

Visite de l’usine « TAHITI BIO »

L’usine de transformation de fruits et de fabrication d’huile vierge de coco « Tahiti Bio » est située au cœur de Atuona. Elle emploie 8 personnes dans ses locaux flambants neufs. Elle est l’une des illustrations du plan pour la création d’emplois adopté par la Communauté de communes des îles Marquises (CODIM).

Cette entreprise produit également des fruits séchés (mangues, bananes et ananas) qui sont très prisés sur le marché américain sur lequel le directeur, M. Nicolas LAUGEON, a des garanties de débouchés. Fort de son expérience dans le domaine des énergies renouvelables, il a équipé son usine de matériels et de machines performants qui fonctionnent grâce à l’électricité produite par les panneaux solaires. Les coques des noix de coco sont également valorisées pour produire de l’énergie.

L’ensemble des produits garantis « bio » et proviennent de cultures locales. Il s’agit d’une première usine expérimentale au niveau de la Polynésie, des perspectives d’installation dans d’autres îles des Marquises existent déjà, notamment à Nuku Hiva.

Cette PME a bénéficié d’un soutien déterminant pour sa création de la part de l’État, au travers d’une garantie SOGEFOM et d’une bonification d’emprunt (prêt SOCREDO).

Dossier et photos: HC

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close