Près de 15 milliards Fcfp provisionnés par EDT-Engie pour assurer sa mission

Dans un communiqué, EDT-Engie, par la voix de son service « Communication », commente la loi du Pays relative aux provisions pour renouvellement des immobilisations dans les délégations de service public adoptée la veille à l’assemblée.

La société précise, tout d’abord, que conformément à ses contrats de concession et au droit comptable en vigueur, elle constitue des provisions de renouvellement pour renouveler les ouvrages du service public qui arrivent en fin de vie. Ces provisions sont justifiées techniquement et économiquement et sont validées tous les ans par les commissaires aux comptes. Ces provisions, constituées sur les recettes du service public, permettent donc au concessionnaire de renouveler les ouvrages sans augmenter le tarif.

EDT ENGIE se dit « favorable à tout mécanisme d’encadrement de l’utilisation des provisions de renouvellement et pense que le cadre contractuel est plus approprié que le cadre réglementaire construit sans concertation avec les concessionnaires concernés ».

Et d’expliquer que « les provisions de renouvellement constituées pour le renouvellement des groupes thermiques de la centrale de la Punaruu (60 % de la production d’électricité sur Tahiti) sont justifiées par la fin de vie de 4 des 8 moteurs de cette centrale à l’horizon 2020 et de 2 autres moteurs avant le terme du contrat. Le montant prévisionnel des dépenses de renouvellement de ces moteurs, estimé à fin 2016, est de 14.8 milliards de F CFP. Les études techniques réalisées par des bureaux d’études confirment que le montant des travaux de renouvellement est conforme aux sommes provisionnées voir supérieur à celles-ci. Ces mêmes études seront transmises dans les jours qui viennent au ministère de l’énergie.

Il s’avère en effet que « le renouvellement de ces moteurs est incontournable afin d’assurer la continuité de la fourniture de l’électricité sur l’île de Tahiti, faute d’énergies alternatives en quantité suffisante et garanties. Des échanges sont en cours avec le ministère sur les combustibles à utiliser pour le fonctionnement de ces nouveaux moteurs ».

Enfin, « EDT ENGIE confirme que ces provisions ont vocation à financer des dépenses de renouvellement et ne constituent en aucun cas des éléments de résultat pour l’entreprise, ni des éléments permettant d’envisager une baisse tarifaire », rappelant au passage que « la Chambre Territoriale des Comptes, dans son dernier rapport sur la politique énergétique de la Polynésie, a confirmé que la rentabilité des concessions d’EDT sur la période 2007 – 2015 est inférieure à la fourchette raisonnable fixée par la CRE ».

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close