Présidentielle: Ia Mana Te Nuna’a demande à B. Hamon de s’effacer au profit de J.L Mélenchon

Les 22 avril et 6 mai 2017, Ia mana te nuna’a votera Jean-Luc Mélenchon, et demande à tous les Polynésiens d’en faire autant, a réaffirmé ce matin devant la presse le secrétaire général du parti, Avehau, Joël Teipoarii.

Depuis sa création le 15 novembre 1975, Ia mana te nuna’a n’a cessé d’oeuvrer pour la justice et l’égalité par l’avènement d’un système politique qui redonnerait à l’Homme toute sa dimension en le plaçant au centre des préoccupations et des décisions publiques. C’est la « La force du peuple » de Jean-Luc Mélenchon.

Ia mana te nuna’a, n’a cessé d’affirmer sa conviction que l’accession à l’indépendance est un droit inaliénable du peuple souverain et que le préalable à la réalisation des conditions économiques susceptibles d’en permettre le plein exercice ne pouvait être qu’un élément le favorisant. Comme Jean-Luc Mélenchon, lui-même favorable au respect du vote du Peuple calédonien à l’occasion du référendum de 2018, Ia mana te nuna’a affirme que l’accession à l’indépendance politique et économique doit s’organiser sur des bases démocratiques et reposer sur le respect de la volonté populaire.

(…)

Comme Jean-Luc Mélenchon, Ia mana te nuna’a milite activement depuis 40 ans en faveur de la souveraineté alimentaire de la Polynésie par le développement d’une économie vivrière privilégiant les circuits courts et un secteur primaire fort. Comme Jean-Luc Mélenchon, Ia mana te nuna’a milite depuis 40 ans pour la réduction de toutes formes de dépendances vis-à-vis de l’extérieur notamment par la réduction de nos importations par la promotion de l’import substitution et de notre production propre. Comme Jean-Luc Mélenchon, Ia mana te nuna’a milite depuis 40 ans en faveur de l’indépendance énergétique de la Polynésie par le recours prioritaire aux multiples énergies renouvelables.

(…) Au moment où Jean-Luc Mélenchon est aux portes du second tour, Ia mana te nuna’a demande à Benoît Hamon de s’effacer au profit de celui qui pourrait être le prochain président de la République française capable de redonner le pouvoir au peuple par la création de la 6ème République.

Ia mana te nuna’a n’a cessé de dénoncer depuis 40 ans les privilèges et la corruption de la caste politique et rejoint la proposition de Jean-Luc Mélenchon de rendre inéligible à vie toute personne condamnée pour corruption ainsi que le droit de révoquer un élu en cours de mandat à la demande d’une partie du corps électoral. Ia mana te nuna’a souhaite comme Jean-Luc Mélenchon que le droit de vote soit abaissé à l’âge de 16 ans, que l’élection des députés comme des représentants à l’assemblée de Polynésie soit effectuée à la proportionnelle intégrale. Ia mana te nuna’a est favorable à la suppression du Sénat et du Conseil Économique social et environnemental et proposera de supprimer le Conseil Économique Social et culturel de la Polynésie trop couteux et d’y substituer une assemblée de l’intervention populaire dont la mission sera d’émettre un avis, notamment sur l’impact écologique et social des lois.

(…)

Enfin, Jean-Luc Mélenchon reconnaît que l’espace maritime polynésien (5 500 000 km2) concourt à la puissance maritime de la France et propose la création d’une université internationale des métiers de la Mer. Ia mana te nuna’a demandera à Jean-Luc Mélenchon d’implanter cette université en Polynésie et de faire du fenua Maohi le leader mondial de la recherche et de l’éducation dans le secteur maritime.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close