Présidentielle: l’abstention considérée comme « un suicide démocratique »

 

Selon la représentation locale du Mouvement En Marche, « le communiqué du Ia Mana te Nunaa appelant à l’abstention lors du second tour de l’élection présidentielle, ce samedi 6 mai, est absolument sidérant. Une faute morale et une erreur stratégique ».

Alors qu’il nous révèle que 7,87% des électeurs de Polynésie française ont voté pour le candidat de la « France insoumise », tandis qu’ils ont été 33% à choisir le Front national, ce parti polynésien que se dit « de gauche » (?) ose mettre sur le même plan le danger présenté par les « idées rétrogrades et racistes » du Front national et celui que présenterait le « capitalisme sauvage prédateur… ».

Les menaces que les idées du FN font peser sur la démocratie ne sont pas de même nature que les inconvénients du capitalisme, auquel nous sommes soumis depuis bien longtemps et qu’Emmanuel Macron, non seulement ne veut pas aggraver, mais au contraire veut réguler.

Ne pas voter, c’est subir

En nous incitant à l’abstention, le Ia Mana te Nunaa se trompe de combat et joue le jeu malsain et dangereux du recul démocratique souhaité par le FN.

Le droit de vote a été une avancée démocratique déterminante et irremplaçable, obtenue de haute lutte, il n’y a peu de temps à l’échelle de notre histoire. Demander à des citoyens français de ne pas l’utiliser est une insulte à nos ancêtres qui se sont battus pour ce droit. C’est aussi inviter les électeurs à s’abaisser, à se taire, à subir… et à se priver par la suite du droit de critiquer les élus.

De plus, pour des électeurs de gauche, ceux du Ia Mana et Nunaa comme ceux  de Jean-Luc Mélenchon, c’est un mauvais calcul stratégique de ne voter qu’à moitié contre Mme Le Pen en s’abstenant. Plus le score du Front national au second tour de la présidentielle sera élevé, plus il risque de prendre des voix aux autres partis « républicains » lors des élections législatives.

La similitude des résultats entre l’élection présidentielle et les législatives est une constante de la 5ème République. C’est d’ailleurs ce qu’ont compris les responsables des deux grands partis éliminés au premier tour de la présidentielle, Les Républicains et le Parti socialiste, qui appellent tous, non seulement à faire barrage au Front national, mais aussi de voter pour le candidat centriste.

Non, chers militants du Ia Mana et Nunaa (parti grand défenseur de la laïcité qui se réfère à Sainte Prudence !) s’abstenir ne relève pas de la sagesse, c’est au contraire une folie, une désertion, une sorte de suicide démocratique.

Communiqué

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close