Présidentielle: le choix d’une « abstention citoyenne »

Dans un communiqué, le secrétaire général du Ia Mana Te  Nuna’a, Avehau, Joël Teipoarii, exprime la position de son parti en vue du deuxième tour de la Présidentielle 2017.

Le samedi 21 avril 2017, les polynésiens ont exercé leur droit de citoyen en se prononçant sur le choix du futur président de la République française.

À la lumière des résultats du premier tour, force est de constater que le grand vainqueur de cette élection au fenua maohi n’est autre que l’abstention à 61 %. Cependant, nos concitoyens de France et des outremers ont dans leur majorité portés leur choix sur quatre principaux candidats : Emmanuel Macron, candidat émollient au programme attrape-tout ; Marine Le Pen, dont les idées simplistes de repli identitaire et d’exclusion semblent durablement enracinées dans la société française désabusée et en perte de repères ; François Fillon, pourtant englué dans des affaires de corruption présumée illustrant parfaitement l’absence de morale civique d’une partie de son électorat et l’empire des logiques de partis ; et Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise qui réalise en France comme en Polynésie un score très honorable puisque 7 060 885 citoyens – soit 19,6 % des votants – ont choisi le candidat du seul mouvement favorable à une refondation radicale des institutions par l’instauration de la VIè République et à l’avènement d’une société qui redonnerait tout son pouvoir au Peuple, en quelque sorte, Ia mana te nunaa.

Au fenua maohi, 5 952 insoumis soit 7.87 % des électeurs auront voté pour sa candidature. Ia mana te nunaa tient à remercier les électrices et les électeurs du fenua maohi, les équipes et les groupes d’appuis qui se sont mobilisés et déplacés aux urnes pour témoigner de leur soutien à Jean-Luc Mélenchon.

Ia mana te nunaa rappelle le sens de l’engagement de M. Mélenchon, qui n’aura eu de cesse, en adversaire irréductible du Front national, de combattre ces idées rétrogrades et racistes. Ia mana te nunaa dit « non » à Mme Le Pen ! De même, le candidat de la France Insoumise n’aura eu de cesse de vilipender le capitalisme sauvage prédateur, la financiarisation de l’économie au service d’une oligarchie dominante, le pouvoir des banques et de ses affidés. Ia mana te nunaa dit « non » à M. Macron !, le mandataire de l’oligarchie prédatrice, le serviteur des plus riches favorable à la suppression de l’impôt sur la fortune.

Ia mana te nunaa dit « non » à l’extrême droite du Front National et « non » à l’extrême finance de M.Macron.

En conséquence, Ia mana te nunaa invite ses sympathisants et les électeurs insoumis de Jean-Luc Mélenchon à une abstention citoyenne le samedi 6 mai 2017, jour de la Ste Prudence. 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close