Prévenir les violences faites aux femmes: les couples adolescents d’abord !

La ministre en charge de la condition féminine, Tea Frogier, a présenté, mardi, à la Présidence, les actions programmées dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes.

« Nous avons le devoir de ne pas détourner le regard sur les violences faites aux femmes », a insisté la ministre. Les consultations menées auprès des partenaires sociaux révélant un constat alarmant sur l’importance des violences constatées au sein des couples adolescents, la campagne de communication tendra cette année à cibler ces derniers.

« L’action publique phare de cette campagne de prévention cible les jeunes âgés de 14 à 18 ans, afin d’anticiper sur un cycle qui arriverait plus tard, et ainsi les ramener à des principes, des valeurs et des schémas qui tendent vers la normalité », a précisé Tea Frogier.

Cette conférence de presse, à laquelle assistait la ministre en charge de l’Education Nicole Sanquer-Fareata, a notamment permis de présenter au public un dépliant informatif destiné à promouvoir une relation amoureuse saine et harmonieuse, respectueuse de l’autre, et dépourvue de violences verbales, psychologiques, sexuelles, et physiques.

Depuis la proclamation, en 1999, par l’assemblée générale des Nations unies, du 25 novembre, en tant que « Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes », la Polynésie organise chaque année des manifestations visant notamment à permettre :

–         l’identification des différentes formes de violence;

–         l’information des victimes sur leurs droits;

–         le renforcement du réseau de prise en charge professionnel et associatif;

–         l’amélioration de la qualité de l’accueil et de la prise en charge des victimes;

–         la sensibilisation des professionnels à la prise en charge de l’auteur des violences.

D’année en année, les associations et les communes font de plus en plus preuve d’initiatives en organisant de leur côté des actions de proximité.

Par ailleurs, plusieurs manifestations autour de la thématique des violences faites aux femmes ont déjà été organisées par les différentes associations de Polynésie. Une marche nocturne, prévue le samedi 29 novembre, par l’association Vahine orama no Moorea, dans le but de sensibiliser et de prévenir les violences au sein des couples, viendra clôre la série d’actions menées cette année.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close