Primaire présidentielle à droite: Bruno Le Maire brigue les suffrages polynésiens

Première prise de contact, ce matin, entre les médias et le comité de soutien polynésien à Bruno Le Maire, candidat à la Primaire des Républicains en vue de l’élection présidentielle de 2017.

 

Présidé par Cindy Gélas, avec pour référent politique, Jérôme Poullet-Osier, ce regroupement d’hommes et de femmes qui « se veut le plus représentatif possible de la société polynésienne » partage une conviction commune pour porter le projet présidentiel de Bruno Le Maire.

Conscient d’adhérer aux valeurs d’un homme plutôt méconnu dans nos îles, le comité de soutien sait que le défi est immense. Ne serait-ce que pour combler son déficit de notoriété mais également pour présenter son projet, sa vision, ses choix ainsi que son ambition pour la France.

A en croire sa présidente, la Polynésie est « à la croisée des chemins ». Mais avec Bruno Le Maire, au plus haut sommet de l’Etat, elle trouvera « un nouveau départ », notamment pour répondre  » à la perte des repères à laquelle nous assistons ».

Néanmoins, il faudra encore attendre le 11 septembre, date à laquelle seront officiellement désignés tous les candidats en lice pour la Primaire à droite, mais surtout le 18 septembre sur le campus de Seth pour prendre toute la mesure des grandes lignes de son contrat de mandat présidentielle devant les Français. Bien qu’informé des problématiques propres à notre fenua (nucléaire, Loi Morin etc), le candidat Le Maire n’a pour l’heure pas encore arrêté de positionnement ferme.

Dans son propos introductif, la présidente du comité a également insisté sur l’importance pour les Polynésiens de voter à la Primaire qui aura lieu les 19 et 26 novembre prochains. Pour prendre part au scrutin, ouvert à tous, il suffit d’être muni d’une carte d’électeur, de signer la charte des valeurs de la droite républicaine et du centre, sans omettre de verser la somme de 200 Fcfp. Prochainement, la liste des bureaux de vote sera communiquée par voie de presse.

Né le 15 avril 1969 à Neuilly-Sur-Seine, Bruno Le Maire est agrégé de lettres modernes et énarque. Il a notamment occupé les fonctions de secrétaire d’Etat aux affaires européennes, puis de ministre de l’agriculture au sein des gouvernements de François Fillon.

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close