Prise de fonctions du nouveau Comsup jeudi 26 juillet

Le jeudi 26 juillet 2018 à 09h00, le contre-amiral Laurent Lebreton prendra ses fonctions de commandant supérieur des Forces armées en Polynésie française, de commandant du Centre d’expérimentations du Pacifique, de commandant des Zones maritimes océan Pacifique et Polynésie française et de commandant de la Base de défense de Polynésie française.

Comme le veut la tradition, il n’y a pas de passation de commandement entre amiraux occupant ces fonctions. Il succède ainsi au contre-amiral Denis Bertrand.

La cérémonie se déroulera sur la place d’armes du COMSUP, sur la caserne Lieutenant-colonel Broche à Arue.

Son portrait

Issu de la promotion Ecole navale 1984, le contre- amiral Laurent Lebreton effectue sa campagne d’application des officiers de marine à bord du porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » en 1986.

L’année suivante, jeune enseigne de vaisseau, il est affecté comme chef du service aviation sur le transport de chalands de débarquement « Orage », avec lequel il participe à de nombreux exercices et missions opérationnels en métropole, en Afrique occidentale et en océan Indien.

Après avoir suivi le stage commandos à l’Ecole des fusiliers marins de Lorient en 1989, il choisit de servir dans les forces de surface et participe aux essais à la mer de la frégate antiaérienne « Jean Bart » en 1990.

En 1991, promu au grade de lieutenant de vaisseau, il sort breveté de l’Ecole missiles-artillerie et sert à bord du porte-hélicoptères « Jeanne d’Arc » en qualité de chef de service artillerie. Il est également instructeur au profit des jeunes midships au sein du groupe école d’application des officiers de marine (GEAOM).

En 1993, il est affecté sur la frégate antiaérienne « Cassard », au sein de la Force d’action navale. A la tête successivement des services autodéfense et défense de zone, il participe pendant deux ans, en mer Adriatique, aux opérations « Balbuzard » et « Sharp Guard » au large de l’ex-Yougoslavie.

En 1995, il est désigné pour le commandement du patrouilleur « La Tapageuse », stationné en Polynésie française. Il participe à de multiples missions de présence, puis les événements conduisent son unité à participer de juillet 1995 à janvier 1996 aux opérations « Nautile », destinées à assurer le maintien de l’ordre autour des atolls de Moruroa et Fangataufa, lors de la dernière campagne de tirs d’essais.

Promu en octobre 1996 au grade de capitaine de corvette, il rejoint Toulon pour prendre les fonctions de chef du groupement opérations à bord de la frégate anti-sous-marine « Jean de Vienne ». Cette fonction lui permet de prendre part à de nombreux exercices interalliés majeurs avec les marines de l’OTAN et dans le cadre de « l’Euromarfor ».

En 1998, spécialiste de la lutte au-dessus de la surface, il est nommé professeur à l’Ecole des systèmes des combats et armes navales (ESCAN), implantée au centre d’instruction navale de Saint-Mandrier. Deux ans pendant lesquels il enseigne les opérations aéromaritimes sous tous ses aspects, ainsi que l’emploi des systèmes de combat modernes.

Promu capitaine de frégate en octobre 2000, il intègre la 8ème promotion du Collège Interarmées de Défense.

En juillet 2001, affecté au bureau « bâtiments de surface » de la division « Programmes » de l’Etat-Major de la Marine, il occupe pendant trois années le poste d’officier de programme des futures frégates antiaériennes « Horizon », programme mené en coopération avec l’Italie.

Source: Consup

 

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close