Procès politique au Maroc pour avoir enquêté sur la surveillance

Cinq militants de la société civile marocaine, accusés de “menaces à la sécurité intérieure de l’Etat” pour avoir, notamment, enquêté sur la surveillance technique au Maroc, vont passer en justice la semaine prochaine au Maroc.

Parmi eux, Hisham Almiraat, médecin et longtemps animateur de la communauté Global Voices (dont Rue89 est partenaire).

A côté de Hisham Almiraat dans le box des accusés, quatre autres défenseurs de la société civile :

l’historien Maâti Monjib,les journalistes Samad Iach et Mohamed Elsabr,le militant de la liberté d’expression Hicham Mansouri.

Les défenseurs de la liberté d’expression et des droits des médias estiment largement que l’affaire est une tentative du pouvoir marocain de faire taire ceux qui en critiquent les politiques et les pratiques.

Surveillance technique

Les pièces à conviction contre Hisham Almiraat, auteur pour Global Voices depuis 2009 et dont il a été directeur du plaidoyer de 2012 à 2014, comportent son témoignage pour “Their Eyes on Me” (“Ils m’ont à l’œil »), un rapport de recherche sur la surveillance technique au Maroc, publié par l’ONG de Londres Privacy International en collaboration avec l’Association des droits numériques, un groupe marocain de la société civile qu’Almiraat a contribué à créer.

Almiraat et sa collègue Karima Nadir, vice-présidente de l’association, ont été interrogés par la police judiciaire marocaine (BNPJ) à Casablanca en septembre 2015. Les autorités les ont questionnés sur leur activité et leurs relations avec Privacy International. Le ministère de l’Intérieur a ensuite porté plainte à propos du rapport sus-mentionné sur la surveillance au Maroc.

Défenseur de la société civile

Almiraat a consacré la plus grande partie de son âge adulte à travailler à l’amélioration de la vie et du bien-être de ses compatriotes, tant comme défenseur de la société civile que comme médecin.

Etudiant puis médecin urgentiste le jour, Almiraat tenait son blog, écrivait pour Global Voices, et a cofondé les projets de médias (…)

Lire la suite sur rue89.com

Lire la suite : Procès politique au Maroc pour avoir enquêté sur la surveillance
Source: Yahoo Actualités

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close