Prochaines Assises de l’Outre-Mer: la Polynésie prête à les accueillir

Le président de la Polynésie française Edouard Fritch a rencontré, jeudi à l’Hôtel Matignon, le Premier ministre Edouard Philippe.

Il était accompagné de la sénatrice Lana Tetuanui ainsi que des députées Nicole Sanquer et Maina Sage. Au cœur des discussions, le plan d’actions prévu par l’Accord de l’Elysée.

« Nous avons été chaleureusement accueillis. Avec des interlocuteurs vraiment intéressés par la Polynésie française. C’était une première rencontre et donc l’occasion de parler beaucoup de la situation économique, sociale et naturellement de l’Accord de l’Elysée. Le président de la République et le Premier ministre ont soutenu le fond de cet accord. Il faut maintenant que l’on réfléchisse à sa déclinaison », a confié le président de la Polynésie française au terme de l’entretien d’une heure.

Tous deux envisagent de préparer les mesures nécessaires à la mise en œuvre de l’accord de l’Elysée dans le cadre des Assises que le Président de la République souhaite pour l’Outre-Mer. Edouard Fritch a confirmé que la Polynésie était prête à les accueillir. Il a rappelé, de surcroît, que la population attendait « de l’action sur le terrain ». Ce à quoi, le Premier ministre s’est montré « très sensible » selon lui.

« J’ai beaucoup d’espoir »

Reste désormais à déployer le calendrier de ces Assises. « Ce que j’ai souhaité surtout faire passer comme message, c’est qu’en Polynésie nous sommes prêts à les accueillir », a-t-il martelé.

Le président Edouard Fritch a souligné que ce qui importait c’était avant tout l’écoute. Or, elle est bien réelle. « C’est ce qui a fait que nous nous sommes bien entendus avec le gouvernement précédent. Le président Hollande, le Premier ministre Manuel Valls, ont été très sensibles à la problématique de la Polynésie. Un pays éloigné, éclaté sur l’Océan. Avec ses problèmes spécifiques. Et l’écoute ne peut qu’être suivie d’un plan d’actions, d’une volonté commune de construire ensemble quelque chose pour ce vaste pays océanique qu’est la Polynésie. Donc j’ai beaucoup d’espoir ».

Cette réunion de travail a eu lieu en présence d’Annick Girardin, ministre des Outre-mer, qui avait reçu la délégation polynésienne hier.

Communiqué du gouvernement

Télécharger l'article en PDF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir +

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close